Equipe Nationale

Ali Benarbia: » J’ai toujours voulu jouer avec l’équipe d’Algérie »

Longuement convoité et attendu en Equipe d’Algérie, Ali Benarbia, qui a eu une longue et belle carrière, n’aura pas connu un parcours aussi riche en sélection nationale, et pour cause, le meneur de jeu à longtemps tourné le dos aux Verts.

L’ancien joueur de l’AS Monaco et du Paris Saint-Germain s’est beaucoup fait désirer avant de répondre favorablement aux appels de la sélection algérienne, qu’il aura rejoint en fin de carrière. Il aura au total porté le maillot des Verts à neuf reprise entre 2000 et 2001.

Alors qu’il portait encore le maillot de Martigues, le natif d’Oran a révélé avoir été approché pour intégrer les différentes catégories des Equipes de France, chose à laquelle il ne pouvait prétendre étant donné qu’il ne disposait que de la nationalité algérienne. Et de toute manière, le triple champion de France affirme que l’Algérie était sa seule alternative pour sa carrière internationale. « Je n’ai toujours souhaité jouer uniquement qu’avec la sélection algérienne. Si je n’ai pas joué auparavant pour l’Algérie, c’est pour la simple raison que j’ai refusé toutes les sollicitations depuis 1987« , a confié hier Benarbia dans l’émission phare de RMC, « l’After Foot » où il officie régulièrement comme chroniqueur. Read more »

Alcaraz veut garder Taider

Que ce soit contre la Guinée en amical ou face au Togo, Lucas Alcaraz n’a pas jugé utile de titulariser une des habituelles pièces maîtresses du 11 rentrant des Verts, Saphir Taïder en l’occurrence.

Il faut dire que lorsqu’il avait fait son apparition contre les Guinéens suite à la blessure de Nabil Bentaleb, tout le monde s’attendait à voir le milieu de terrain de Bologne jouer d’entrée de jeu le 11 juin dernier à l’occasion de la première rencontre comptant pour les éliminatoires de la CAN 2019 prévue au Cameroun, mais il n’en fut rien. En effet, c’est Adlène Guedioura, pourtant en manque flagrant de compétition et en deçà de sa forme habituelle, qui lui a été préféré. Une décision incompréhensible, si on ne connaissait pas les véritables raisons de cette mise à l’écart plus que surprenante. Car malgré le faible rendement de Guedioura lors de la deuxième rencontre, Taïder n’a pas été incorporé face au Togo. Et bien, concernant les raisons, on vous les a fait savoir lors de nos précédentes éditions, puisque Alcaraz, qui n’apprécie guère les retards, n’aurait pas admis l’arrivée tardive de 24 heures au stage prévu le 2 juin dernier. Le joueur n’affichait pas aussi une grande forme lors de ce regroupement, d’après une source du staff technique national, et cela pour des raisons qu’on ignore, liées probablement au Ramadhan, et à la fin de saison car, comme tout le monde le sait, avec près d’une cinquantaine de rencontres en Italie, il n’est pas toujours évident d’arriver en superbe forme au mois de juin. Read more »

Alcaraz pas satisfait par Hassani

Présent pour la toute première fois en sélection nationale, Ilyes Hassani n’a pas montré grand-chose et d’après les informations qui nous sont parvenues, même le sélectionneur national, Lucas Alcaraz, ne serait pas convaincu par ses qualités.

Compétition était le premier à parler de l’arrivée du joueur formé à Bordeaux. En effet, Ilyes Hassani a bel et bien été la surprise du stage de l’équipe nationale en compagnie de Youcef Attal qui a, lui, confirmé son énorme potentiel. L’ancien toulousain a été présenté comme un joueur performant, polyvalent et comme la solution pour les problèmes défensifs de l’EN. Cependant, d’après les informations qui nous sont parvenues de sources sûres, le staff technique national et à sa tête Lucas Alcaraz n’a pas été convaincu par ce qu’a montré le joueur au cours de la période qu’il a passée avec les Verts à Sidi Moussa. Le technicien espagnol pensait avoir mis la main sur un défenseur de très grande qualité puisqu’après avoir vu les compilations vidéo du joueur, il n’était pas contre l’idée de le voir à l’œuvre et de confirmer ce qu’il a vu sur les vidéos. Maintenant, une fois devant lui, Alcaraz était très déçu de ce qu’a montré Hassani puisqu’il n’a pas démontré grand-chose et n’a rien prouvé qui puisse lui permettre de gagner une place. Read more »

Alcaraz croit encore à la qualification au mondial 2018

Visiblement, et malgré l’avance prise par le Nigeria dans la course à la qualification au Mondial-2018, le nouvel entraîneur national, Lucas Alcaraz, croit dur comme fer à l’exploit. C’est ce qui se dégage d’ailleurs de ses différentes déclarations qu’il est en train d’accorder depuis quelque temps à la presse de son pays.

Sollicité par la radio Marca, le sélectionneur des Verts est revenu sur ses objectifs avec l’Equipe nationale et sa première expérience en tant que sélectionneur dans un continent qu’il découvre pour la première fois de sa carrière d’entraîneur : «On m’a proposé de prendre la sélection algérienne, j’ai accepté. Maintenant, je suis ravi de prendre ce groupe de joueurs et mon objectif est de qualifier l’Algérie à la CAN 2019. Il y a aussi les éliminatoires pour la Coupe du monde 2018. C’est vrai qu’on est bien engagés après notre victoire contre le Togo qui nous permet de bien commencer ces éliminatoires. Concernant la Coupe du monde 2018, on se battra pour y aller, il va falloir réaliser un sans-faute, on va voir ce qui va se passer».

Read more »

Le onze de rêve de tous les Algériens

Notre site DZBallon a imaginé un onze de rêve avec tous les Algériens qui portent ou qui auraient pu porter le maillot des verts.

Gardien: Rais M’Bolhi (Rennes)

Défenseurs: Aissa Mandi (Betis), Rami Bensebaini (Rennes), Benjamin Stambouli (Schalke), Faouzi Ghoulam (Naples)

Milieux: Riyad Mahrez (Leicester), Nabil Bentaleb (Schalke) Samir Nasri (FC Seville), Yacine Brahimi (FC Porto)

Attaquants: Karim Benzema (Réal Madrid), Kilan Mbappe (Monaco).

Sélectionneur: Zinédine Zidane

Notre site a préféré mettre Kilian Mbappe que Nabil Fekir et vous comprendrez pourquoi.

Le salaire d’Alcaraz dévoilé

Recruté en avril dernier après un long travail de prospection, Lucas Alcaraz a réussi ses débuts avec l’EN.

Pourtant, Kheireddine Zetchi le président de la FAF avait été longuement critiqué par rapport à ce choix, il a décidé de prendre un entraîneur méconnu, et dont le passé n’a rien de volumineux si ce n’est les 20 années passées dans les deux premiers paliers espagnols à la tête de clubs qui jouent chaque année leur survie. Malgré ça, la FAF a insisté pour l’avoir, d’ailleurs jusqu’à la dernière minute, c’était Caparros qui tenait le bon bout de la corde, avant que le président de la fédération ne décide subitement de tout changer, à la suite d’une défaite compromettante de Grenade contre Valence qui a précipité le départ d’Alcaraz. Ayant arrêté une fourchette bien précise pour le recrutement de l’entraîneur, Zetchi ne pouvait pas satisfaire les exigences du peuple qui réclamait un grand entraîneur, d’ailleurs même le ministre Ould-Ali avait insisté sur le nom du successeur de Leekens à la tête de l’EN A, il voulait que la FAF investisse pour offrir à l’Algérie un coach digne de ce nom, c’est pour ça d’ailleurs qu’il était un peu déçu en apprenant les noms avec qui Zetchi discutait et qui paraissaient à chaque fois dans les journaux, il avait évoqué la nécessité de se concerter avec lui et son ministère pour faire le bon choix, mais Zetchi a préféré prendre ses responsabilité et a conclu avec Alcaraz, pensant qu’il est le meilleur choix qu’il pouvait faire dans l’immédiat. Read more »