Equipe Nationale

Alcaraz partira avec un joli chèque

La Fédération algérienne de football a annoncé hier la résiliation du contrat de Lucas Alcaraz à la tête des Verts, quelques minutes avant la nomination de Rabah Madjer.

Si aucun détail n’a été dévoilé par les locataires de Dely Ibrahim concernant l’aspect financier de cette résiliation de contrat, une source proche dossier affirme que l’Espagnol partira avec un joli chèque. L’ancien coach du Deportivo La Corogne qui a paraphé un contrat de deux ans en avril dernier avec un salaire mensuel de 60 000 euros va percevoir la totalité des mensualités qui lui reste jusqu’en juin 2019, soit plus d’un millions euros.

Ses deux adjoints espagnols, à savoir, Jésus Canadas et Miguel Campos, empocheront quant à eux 90.000 euros chacun, puisque leur salaire mensuel était de 5000 euros. La FAF déboursera un total de 1.260.000 euros.

Guy Roux: »Ce n’est pas un problème si Madjer n’a pas exercé depuis un moment »

L’ancien entraîneur emblématique de l’AJ Auxerre, Guy Roux, s’est exprimé hier au micro d’El Heddaf TV sur la nomination de Rabah Madjer comme sélectionneur national. Il a déclaré : «Je pense que la nomination de Rabah Madjer est une bonne chose pour l’équipe d’Algérie. Il connaît parfaitement le football algérien et les problèmes de la sélection nationale. Ce n’est pas un problème si Madjer n’a pas exercé en Algérie. La majorité des joueurs exercent à l’étranger, donc ce n’est pas un problème. Il pourra suivre leur évolution.»
«Alcaraz, ç’a été un mauvais choix»
Concernant la nomination de Lucas Alcaraz à la tête de l’EN, Guy Roux a qualifié ce choix de mauvais, comme en témoignent les mauvais résultats : «Le choix de l’Espagnol Alcaraz a été mauvais. Les résultats le prouvent. Je pense que la fédération a regretté son choix.»
LE BUTEUR.COM

Rabah Madjer, son bilan à la tête des verts

Les plus jeunes ne s’en rappellent pas mais Rabah Madjer à la tête de la sélection c’est une vielle histoire qui date de 27 ans et qui revient de manière cyclique.

photo_madjer_1992_19102017En effet c’est la cinquième fois que l’ancien joueur du FC Porto signe un contrat pour diriger la sélection nationale A puisqu’il a débuté en 1990 en tant qu’adjoint d’Abdelhamid Kermali dont il espérait prendre la suite juste après le sacre de l’Algérie à la CAN et la fin de son contrat de joueur avec le FC Porto.

Cette expérience de quelques mois en appellera d’autres puis qu’entre temps il reprend sa carrière de joueur fin 1991 en sélection jusqu’en 1992 lors de la CAN au Sénégal où il arborait la moustache. Malheureusement l’Algérie tenante du titre est piteusement éliminée. Read more »

La FAF officialise Rabah Madjer

Rabah Madjer est devenu nouveau sélectionneur de l’équipe nationale, en remplacement de l’Espagnol Lucas Alcaraz, dont la mission a pris fin, a annoncé la fédération algérienne de football mercredi sur son site officiel.

L’instance fédérale a décidé mardi dernier de se séparer d’Alcaraz, arrivé en remplacement du Belge Georges Leekens. Le technicien andalou a fait les frais du visage terne des Verts, éliminés sans gloire lors des qualifications de la Coupe du monde 2018, dont la phase finale aura lieu en Russie. Read more »

Pour ceux qui ne le savent pas, Madjer a déjà entraîné la sélection à 3 reprises

C’est un secret de polichinelle, Rabah Madjer sera le nouveau sélectionneur de l’équipe nationale, toutefois l’information n’est pas encore officielle, puisque le contrat de Lucas Alcaraz n’a pas encore été dénoncé.

Rabah Madjer (58 ans) a déjà dirigé la sélection algérienne à trois reprises, de 1994 à 1995, en 1999 et de 2001 à 2002. Sa dernière expérience d’entraîneur date de 2006 quand il a brièvement entraîné l’équipe d’Al-Rayyan (Qatar).

Madjer sera assisté de Menad et Meziane Ighil et le trio dirigera la sélection le 10 novembre à Blida face au Nigeria dans le cadre de la dernière journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2018.

Nous vous proposons de donner vote avis via le sondage ci-dessus.

Meziane Ighil aurait trouvé le problème de l’EN

Meziane Ighil, qui a fait trois passages dans la barre technique de la sélection algérienne, revient chez les Verts, mais cette fois en tant qu’entraîneur adjoint de Rabah Madjer.

Cela a surpris plus d’un, du moment que l’homme, qui a été également président du NAHD, n’a jamais occupé un tel poste, lui, qui est plutôt réputé pour être le patron, là où il passe.

Mais il semble que l’amitié qu’il a avec son ancien coéquipier au NAHD l’a poussé à faire des ‘’concessions’’ et venir en aide à un ami déjà très critiqué pour avoir pris les commandes des Verts, alors qu’il est en chômage depuis près de 11 ans. Il faut dire qu’Ighil semble déjà avoir une idée sur les problèmes qui rongent la sélection algérienne au point de l’enfoncer. Read more »