Equipe A

Pourquoi faut-il croire en Madjer?

Rabah Madjer, Ighil Meziane et Djamel Menad sont tous les trois de grandes personnalités sportives algériennes.

En plus de leur vécu comme joueurs ou comme entraîneurs, ils sont charismatiques, pragmatiques et surtout connaissent l’Afrique, la sélection algérienne, les médias algériens le public algérien et au-delà de tout la mentalité algérienne mieux que n’importe quel autre candidat à ce poste. Qui mieux que Madjer ou Ighil peut comprendre ce que peut ressentir un Algérien après un échec ? Qui mieux que Menad peut savoir ce que peut ressentir un joueur portant le maillot national ? Qui mieux que ces trois entraîneurs peut se tenir droit devant les Mahrez, Brahimi, Feghouli et les autres pour leur dire sans flancher des yeux : je connais ça, j’ai vécu cela ou je suis passé par là ?

Le lien du sang

C’est pour dire que juger ce staff à la hâte n’est pas la meilleure manière de donner un avis sur la situation. Même si chacun d’eux a déjà essuyé un échec ou plusieurs en sélection ou en club, cela s’était passé dans un autre contexte, avec d’autres joueurs et une autre fédération. Read more »

Alcaraz réclame 600 000 Euros pour son départ

Alors que la FAF s’empresse de composer le futur staff technique élargie autours du très contesté Rabah Madjer, le sélectionneur en place Lucas Alcaraz n’entend faire aucun cadeau à son employeur pour faciliter son départ. Parfaitement conscient qu’il est en position de force pour négocier sa sortie, le technicien espagnol réclame la bagatelle de 600 000 euros pour plier bagages alors que Kheireddine Zetchi lui a proposé, dans un premiers temps, un dédommagement à hauteur de 300 000 euros immédiatement refusé. Ce lundi une réévaluation à 500 000 euros a encore été refusée. Si aucune issue n’est trouvée d’ici peu l’affaire pourrait tout simplement atterrir au niveau de la FIFA !

Le départ de Lucas Alcaraz va incontestablement coûter une blinde à la trésorerie de la FAF. Parfaitement conscient de la difficulté de la tâche, le président de la FAF, Kheireddine Zetchi a tenté de trouver un accord à l’amiable, assez raisonnable, en proposant un dédommagement de 300 000 euros au technicien espagnol soit l’équivalent de 5 mois de salaire. Une source proche de l’insistance de Dely Ibrahim nous explique même que Zetchi, en personne, endosserait une partie des frais en payant de sa poche la bagatelle de 100 000 euros. Une information difficilement vérifiable pour l’heure et qui parait même assez invraisemblable.

Read more »

Moussa Saïb : «Je suis content que l’on ait opté pour un entraîneur local»

Moussa Saïb pense de son côté que la piste de l’entraîneur local est une bonne chose : «Je suis content que l’on ait choisi un entraîneur local. Pour le moment je ne sais pas comment est l’état de Madjer. J’ai toujours milité pour la piste de l’entraîneur local et ce n’est pas aujourd’hui que je vais dire le contraire. Personnellement, je suis heureux de voir ça.  D’un autre côté, j’aurais préféré voir Meziane Ighil en tant que sélectionneur national. Madjer et Menad auraient pu être ses adjoints. Meziane Ighil a déjà été sélectionneur et je pense que le voir revenir au poste d’adjoint ne serait pas vraiment une bonne chose. Maintenant, si Rabah Madjer est l’homme de la situation, on ne peut pas savoir c’est l’avenir qui nous le dira et pas autre chose.» Il a ensuite continué : «Pour ce qui est de Saâdane et Charef cela ne fait aucun doute qu’ils sont actuellement à leur poste. Ils connaissent très bien le football national et savent ce qu’ils font, ils ont déjà montré de quoi ils étaient capables et je pense qu’ils vont continuer à le faire. En tout cas, j’espère que ce staff technique va réussir sa mission.»

Saadane fera parti du staff, une équipe à 5 coachs au même salaire qu’Alcaraz

Mercredi dernier, le Bureau fédéral avait décidé presque à l’unanimité le limogeage immédiat de Lucas Alcaraz, contrairement à ce qui était prévu initialement, à savoir que le coach espagnol termine sa mission jusqu’au match du Nigeria, le 10 novembre prochain.

Il y a une semaine, les membres du BF et comme rapporté dans notre édition de jeudi dernier, deux noms ont été proposés, Djamel Belmadi comme plan A et Rabah Madjer comme plan B. Face à l’indisponibilité de l’ancien capitaine de l’EN engagé au Qatar, le BF est passé au plan B, à savoir Madjer. Et les choses sont allées ensuite très vite avec une réunion regroupant l’ancien joueur du FC Porto et le président de la Fédération algérienne de football, Kheireddine Zetchi. Les deux hommes ont ainsi évoqué plusieurs points dont l’aspect financier, mais aussi la composante du staff technique avec lequel travaillera Rabah Madjer. Ce dernier a proposé deux noms : Djamel Menad, un nom retenu par le boss de la FAF, et Nacereddine Drid comme entraîneur des gardiens. Read more »

Rabah Madjer « Je m’exprimerais ce jeudi »

L’installation de Madjer à la tête des Verts sera officialisée ce jeudi par la FAF.

L’ancien joueur du FC Porto, qui sera présenté aux médias dans la foule, animera une conférence de presse le même jour au CTN de Sidi Moussa.

C’est lui-même qu’il a révélé en marge de cérémonie organisée, dimanche soir, au Club des Pins (Alger), par l’opérateur de téléphonie mobile Ooredoo. « Ce jeudi, je vais m’exprimer au sujet de ma nomination à la tête de l’équipe nationale. La FAF va organiser une conférence de presse et je vais parler de tout ». Read more »

EN: Des remplaçants du Nigéria pour affronter l’Algérie

Le sélectionneur du Nigeria Salisu Yusuf a annoncé ce lundi que son équipe sera composée de joueurs habituellement remplaçants lors du prochain match opposant les Super Eagles à l’Algérie prévu le 11 novembre prochain, rapporte le média nigérian The Nation.

Salisu Yusuf a affirmé que le prochain match permettra de tester les remplaçants en vue de la sélection finale pour la Coupe du Monde. « Certains joueurs n’ont pas eu l’opportunité de jouer, donc ce match sera l’occasion pour eux d’avoir une opportunité », a expliqué le sélectionneur.

« Nous savons qu’il n’y a aucune raison d’avoir peur puisque nous avons déjà assuré notre qualification. Notre objectif maintenant est d’avoir une équipe homogène », a affirmé Salisu Yusuf.

Le sélectionneur a en outre promis que son équipe, les Super Eagles, ne perdrait aucun match durant la phase de qualifications, ajoutant que ses joueurs étaient prêts à remporter le match face à l’Algérie.