Après avoir contacté Belmadi, Zetchi choisit Madjer

La décision prise à l’unanimité par les membres du BF de limoger Alcaraz a vite ouvert la voie aux plus folles des spéculations concernant l’identité du prochain sélectionneur.

Dans notre édition d’hier, on vous expliquait comment la plupart des membres du BF étaient tombés d’accord pour tenter le coup avec l’actuel pensionnaire du championnat du Qatar, à savoir Djamel Belmadi ; il y a eu un accord sur sa nomination comme sélectionneur, et Bachir Ould Zemirli, le 2e vice-président de la FAF, s’est chargé de le contacter, avançant les bons rapports qu’il entretient avec l’ancien Citizen ; mais, finalement, il n’a pas eu le temps de l’appeler. Dans le plan établi mercredi par le BF, il était prévu donc que Belmadi soit contacté, mais le BF a arrêté un plan B ; celui-ci concerne le match du Nigeria prévu le mois prochain. Il prévoit l’installation de Madjer comme sélectionneur provisoire avec l’aide d’un adjoint local aussi. Une première évoquée comme option, et ce, après les 24 heures très mouvementées ayant suivi la réunion de mercredi.

Coulisses

Hier matin, tout le monde se demandait si Ould Zemirli avait renoué le contact avec Belmadi, car le contact avait bel et bien existé entre les deux personnes à en croire le patron du NAHD. Il faut dire que Belmadi fait partie des solutions évoquées à chaque fois par la rue algérienne ; les gens le voient comme solution pour les récents problèmes de la sélection. C’est donc avec enthousiasme qu’ils attendaient des infos réjouissantes en provenance de la FAF, mais en si peu de temps, il y a eu un peu trop de travail dans les coulisses ; des pressions qui ont fini par renverser la vapeur.

Le 2e choix devient le 1er

En effet, des choses se sont passées dans les coulisses pendant les dernières 24 heures qui ont écarté la piste Belmadi et ont mis Madjer en pole position. Ce dernier a donc renversé la vapeur en sa faveur, mais qu’est-ce qui s’est passé au juste dans les coulisses pour que la piste Belmadi soit écartée aussi facilement pour être remplacée par celle de l’ancien joueur de Porto ?

Des sources proches du dossier révèlent que le président Zetchi, qui avait déjà discuté avec Madjer, aurait subi des pressions pour faire de l’ancien Nahdiste la piste numéro 1. Les pouvoirs publics se sont en effet mêlés encore une fois après avoir exigé le départ d’Alcaraz.

L’Espagnol n’a certes pas encore résilié son contrat et la FAF devra passer par la table des négociations pour le régler. Mais la succession est d’ores et déjà assurée avec ce choix dicté et validé par le premier responsable de la Fédé.

dzcompétition.com

You can leave a response, or trackback from your own site.

Poster un commentaire