Féminines Algériennes

A la découverte de Chaima Badr-Bassem, Toulouse FC

chaima

DZBallon a été à la découverte d’une jeune Algéro-Djiboutienne du Toulouse FC. Chaima Badr-Bassem, nous dévoile dans cet entretien, son parcours et ses motivations pour le futur.

DZB: Salut Chaima peux-tu te présenter à nos lecteurs ?

C.B: Alors, Je m’appelle Chaima BADR-BASSEM J’ai 14 ans, je suis née à Toulouse, je suis Djiboutienne et Algérienne je joue au Toulouse football club et Je suis en u19 national.

DZB: Quel est ton parcours footballistique ?

C.B: Alors, j’ai commencé à l’âge de 4ans et demi le foot au TFC jusqu’à maintenant, j’ai tout d’abord commencé avec les garçons jusqu’en u9 et je suis passée avec les filles en u11.

DZB: À quel poste joues-tu ?

C.B: Je joue milieu axiale offensive

DZB: Comment le football est devenu ta passion ?

C.B: J’ai grandi dans une famille de 5 frères et 2 soeurs et ils sont tous passés par le foot sauf ma grande soeur du coup Je les voyais toujours jouer et depuis je me suis pas posée la question, pour moi c’était une évidence le foot. Depuis mes 2 ans j’ai toujours eu un ballon au pied quand on sortait et à 4 ans et demi mon père m’inscrit au TFC

DZB: Quels sont tes objectifs en club ?puis personnels ?

C.B: Mes objectifs en club sont de gagner le plus de match possible et aller le plus loin avec les filles de mon équipe, et mes objectifs personnels sont d’atteindre le plus haut niveau possible et de vivre le Maximum de bons moments en rapport avec le foot.

DZB: Quelles sont tes qualités et tes défauts dans le jeu ?

C.B: Mes qualités sont je pense la technique de balle et la vision du jeu et pour mes défauts, c’est la vitesse et l’agressivité

DZB: Serais-tu intéressée par la sélection algérienne si celle-ci faisait appel à toi ?

C.B: A cette âge là, je ne sais pas, du tout..chai

DZB:Quel est ton club de rêve ?(féminines)

C.B: L’Olympique Lyonnais sans hésitation !

DZB:As-tu un message ou une dédicace pour nos lecteurs ?

C.B:Bien évidemment ! Grosse dédicace à ma famille ! Les BADR, tous. Aussi à tous mes entraîneurs et Je les remercie du fond du cœur pour tout ce qu’ils m’ont apporté, a mes amies de cœur, surtout à mes parents pour tout leur soutien.

A la découverte de Roumaissa Bouzouidja, ESAP Metz (D2)

roum

DZBallon a été à la découverte d’une jeune Franco-Algérienne qui joue cette saison en D2 à L’ESAP Metz. Roumaissa Bouzouidja, nous dévoile dans cet entretien, son parcours mais aussi ses motivations pour le futur.

DZB: Salam roumaissa peux-tu te présenter à nos lecteurs ?

R.B: Salem je me présente je m’appelle Roumaissa Bouzouidja j’ai 22ans je suis de Metz et je suis d’origine algérienne, je joue pour l’ESAP Metz en D2 et j’évolue au poste de milieu défensif.

DZB: Quel est ton parcours footballistique ?

R.B: Pour tout te dire je n’ai pas eu l’ocasion d’en avoir, car mes parents ne voulaient pas que je pratique ce sport, étant petite j’ai repris le foot il y a seulement 4ans, j’ai joué une année à Plantiere et depuis je suis à l’ESAP.

DZB: Comment le football est devenu ta passion ?

R.B: Depuis l’âge de 5ans je regardé mon frère jouait avec ses amis et ça m’a marqué. Après bien-sûr en grandissant je regardais plus le foot à la télé et ça m’a donné réellement envie de jouer

DZB: Comment peux-tu jouer en d2 alors que tu as commence le football il ya 4ans est ce un don ?

R.B: Nan pas vraiment enfin je sais pas mdrr c’est juste que même si je n’étais pas en club, le foot je le pratiquais tous les jours après l’école j’avais toujours ce besoin de tripoter le ballon, de jouer encore et encore.

DZB: Quels sont tes objectifs en club puis personnels ?

R.B: Mon objectif en club c’est d’avoir du temps de jeu en D2, cela va être difficile, car le poste ou j’évolue la concurrence est rude. Personnellement seul le temps me le dira

DZB: Quelles sont tes qualités et tes défauts dans le jeu ?

R.B: Mon défaut est que je garde trop le ballon du coup, ça ralenti tous le jeu, Aussi je manque encore confiance en moi.

DZB: Serais-tu intéressée par la sélection algérienne si celle-ci faisait appel à toi ?

R.B: Oui pourquoi, pas ça serait une expérience à tenter

DZB: Quel est ton modèle chez les hommes puis chez les féminines ?

R.B: Chez les hommes j’ai toujours été fasciné par Zidane ce joueur m’a beaucoup marqué, chez les féminines, je n’en ai pas vraiment.

DZB: Quel est ton club de rêve ?

R.B: Olympique Lyonnais ce que les féminines font, est vraiment impressionnant

DZB: As-tu un message ou une dédicace pour nos lecteurs ?

R.B:  Merci à vous de m’avoir interviewé, je vous fais de gros bisou et One Two Three viva L’Algérie

A la découverte de Meriem Derkaoui, à la recherche d’un nouveau défi

mer der

DZBallon a été à la découverte d’une jeune Franco-Algéro-Tunisienne de 23ans. Meriem Derkaoui, nous dévoile dans cet entretien, son parcours et ses motivations pour le futur.

DZB: Salam Meriem peux-tu te présenter à nos lecteurs ?

M.D: Aleikoum Salam, je me présente je m’appelle Meriem Derkaoui, j’ai 23 ans, je suis native de Marseille, je suis d’origine Algérienne et Tunisienne, pour l’instant je n’ai pas de club, donc forcément je suis à la recherche d’un nouveau club

DZB: Quel est ton parcours footballistique ?

M.D: M.D: J’ai commencé dans le club du quartier avec les garçons, j’y suis restée 3 ans, puis je suis ensuite parti au FAMF, qui a l’époque s’appelait le Celtic de Marseille Féminin, j’ai ensuite quitté le club, pour aller à Monteux pour un début de saison, seulement en milieu de saison, je suis allée à l’As Mazargues pour une durée de 4 ans et puis je suis revenue aux sources (Famf), que j’ai quittée cette année.

DZB: A quel poste joues-tu ?

M.D:  Je suis attaquante, mais je peux jouer en milieu gauche ou droit.

DZB: Comment le football est devenu ta passion ?

M.D: J’ai grandi au milieu de mes frères, qui eux aimaient le foot et c’est donc eux qui m’ont transmis ce magnifique sport ..

DZB: Quels sont tes objectifs en club ? puis personnels ?

M.D: À court terme, j’aimerais intégrer un club, qui évolue en D2, pour ainsi progresser et attendre mes objectifs personnels qui sont à long termes, je dirai franchir encore un palier pour pouvoir progresser et pourquoi pas, réaliser une belle carrière, que ce soit dans un club plus huppé, qui me donnera la possibilité de progresser et de devenir une grande joueuse ou bien avec la sélection nationale qui me permettra de jouer et représenter fièrement mon pays.

DZB: Quelles sont tes qualités et tes défauts dans le jeu ?

M.D: Mes qualités sont : Ma vitesse, mon endurance, ma frappe, mon agressivité, mon envie. quand je joue je me donne à fond, et mon principal défaut : je n’aime pas perdre ..

DZB: Quelle nation vas-tu choisir tu le sais pour le moment ?

M.D: Non pour l’instant je me concentre pas du tout sur cela, c’est pas l’objectif principal en ce moment, j’y penserai au moment voulu..

DZB: Quel est ton modèle chez les hommes ?puis chez les féminines ?

M.D: Je n’ai pas de modèle en particulier, j’aime beaucoup les joueurs technique et ceux qui travaillent beaucoup aux entraînements.. car le travail paye toujours

DZB: Quel est ton club de rêve ?(féminines)

M.D: Tous les grands club font rêver, j’aime beaucoup les clubs Anglais. Mais en France c’est L’Olympique Lyonnaisddrk

DZB: Serais-tu intéressée par une carrière à l’étranger ?si oui dans quel club et quel pays ?

M.D: Oui j’aimerais beaucoup jouer à l’étranger, car c’est une occasion qui m’apportera beaucoup dans ma vie .. l’Angleterre et Liverpool étant un club que j’aime beaucoup

DZB: As-tu un message ou une dédicace pour nos lecteurs ?

M.D:Déjà je te remercie énormément de m’avoir consacré de ton temps pour cette interview, tu fais un boulot énorme ! 👏🏼👏🏼 Bravo !
Et juste une chose dans la vie, dans n’importe quelle circonstance, ne jamais rien lâcher ..
Et merci à ceux qui lieront mon interview, partager un Max lol.

A la découverte de Jennifer Bouchenna, Losc Féminines

JENNI
DZBallon a été à la dcouverte d’une jeune Franco-Algérienne qui évolue cette saison au Losc en d2. Jennifer Bouchenna, nous dévoile dans cet entretien,son parcours mais aussi ses ambitions pour le futur.
DZB: Salut Jennifer peux-tu te présenter à nos lecteurs ?
J.B: Bonjour, Je m’appelle Jennifer Bouchenna, j’ai 24 ans je suis née à Condé-sur-Escaut. Je joue en D2 au LOSC et bien évidemment j’ai des origines algériennes venant du côté paternel
DZB: Quel est ton parcours footballistique ?
J.B: J’ai démarré le foot à l’âge de 13 ans au stade fresnois avec les garçons. J’ai ensuite intégré l’équipe féminine du VAFC pour quelques mois, malheureusement, celle-ci a été dissoute après avoir assurée la montée en D3 (nationale) donc à partir de cette période j’ai enchaîné quelques clubs tels que Leers OS (D2), Henin Beaumont (D1/D3), puis j’ai signé au FCF Arras, j’y ai vécu la montée en D1 et jouais pendant 4 saisons. Maintenant depuis 2 saisons je joue au LOSC en D2. J’ai connu également différentes compétitions grâce au Pôle Espoir de Liévin (Championnat de France UNSS, Championnat du monde UNSS, etc…)
DZB: À quel poste joues-tu ?
J.B: Alors c’est toujours une question à laquelle j’ai du mal à répondre car j’ai joué à plusieurs postes dans tous les clubs que j’ai pu faire mais au LOSC je suis sur le côté droit
DZB: Comment le football est devenu ta passion ?
J.B: Je me suis fait influencer par les copains, à la récréation c’était toujours au football au menu et j’ai fini par y prendre goût. Je suis née d’un père et d’une mère judokas tout d’eux ceinture noire, ma première passion fut donc le judo que j’ai pratiqué très longuement pendant 11/12 ans. C’était compliqué d’avoir un père comme coach j’ai donc fini par faire le choix de poursuivre mon aventure sportive dans le football. Mais dans ma famille il y a comme une tradition celle d’obtenir la ceinture noire de judo et je compte bien la suivre car parfois le judo me manque je l’avoue
DZB: Quels sont tes objectifs en club ?puis personnels ?
J.B: Pour cette saison nous avons l’ambition d’aller chercher les premières places de notre groupe de D2. Le staff a bien recruté, nous avons un groupe bien étoffé et travailleur donc si on s’en donne les moyens et que nous continuons à toutes tirer dans le même sens l’objectif peut-être rempli je pense ! Personnellement, comme pour chaque saison il va falloir que je fasse mes preuves car tout le monde est au même niveau, les compteurs ont été remis à zéro. Il faut donc que je travaille et prouve que j’ai ma place dans le 11 de départ. Ensuite continuer à prendre du plaisir et être performante tout en conciliant mes études.
DZB: Est-il facile de concilier étude et football à un bon niveau ?
J.B: Je dirai que c’est juste une question d’organisation. Il faut accepter parfois de ne pas être à 100% tout le temps à l’entraînement dû à la fatigue accumulée par exemple. Et si le staff est au courant, compréhensif et joue le jeu alors allier les études et le football a bon niveau est possible.
DZB: Quelles sont tes qualités et tes défauts dans le jeu ?
J.B: Et bien commençons par parler de mes défauts malgré que je joue sur le côté droit je ne suis pas une joueuse avec une vitesse de pointe, ni à l’aise du mauvais pied et j’avoue que je suis aussi parfois un peu râleuse. Je compense donc tous ces petits inconvénients par mon aisance balle au pieds, mon hargne et mon placement (intelligence de jeu)
DZB: Serais-tu intéressée par la sélection Algérienne?
J.B: Toute joueuse de football rêve d’un jour de porter les couleurs de l’équipe nationale et de vivre des moments uniques qu’on vit qu’une seule fois dans sa vie. Maintenant pour ma part si cela avait dû arriver j’aurai été contente d’avoir eu cette chance de vivre de tels moment, mais j’ai toujours été une personne qui faisait passer ses études avant le sport c’est mon choix et je l’ai toujours assumé
DZB: Quel est ton modèle chez les hommes ?puis chez les féminines ?
J.B: Je pense que Zizou est un joueur qui nous a tous fait beaucoup vibrer par son talent, son intelligence de jeu, par ses gestes techniques et j’en passe. Chez les filles, celle qui m’impressionne par sa qualité de dribble et vitesse c’est la brésilienne Marta, elle tire son équipe nationale vers le haut.JEN
DZB: Dans quel grand club rêverais-tu de jouer?
Comme je l’ai dis précédemment mes études sont l’une de mes priorités mais je dirai en France l’Olympique Lyonnais, à l’étranger Les Thorns FC de Portland
DZB: Serais-tu intéressée par une carrière à l’étranger ?si oui dans quel pays et quel club ?
J.B: Pas forcément mais si ma carrière professionnelle me le permet, pourquoi pas aller voir ce qui se passe du côté des USA et ayant de la famille là bas j’aurai un pied à terre. Dans quel club ? Comme je l’ai dis juste au dessus Les Thorns FC de Portland.
 Mais je suis bien en France
DZB: As-tu un message ou une dédicace pour nos lecteurs ?
J.B: Si des joueuses lisent et bien je leur conseillerai de penser à « l’après carrière » le plus tôt possible et cela passe par ne pas négliger ses études. Et je finirai par un dicton que j’aime beaucoup qui dit :  » Il n’y a que que dans le dictionnaire que le mot « Réussite » passe avant le mot « Travail »  » À bientôt !

A la découverte de Nina Brahmia, AC Avignonnais

nina

 

 

DZBallon a été à la découverte d’une jeune joueuse d’origine Algérienne qui à évolue à l’ACA. Nina Brahmia, nous dévoile dans cet entretien, son parcours et ses ambitions pour le futur.

DZB: Salam Nina peux-tu te présenter à nos lecteurs ?

N.B: Je m’appelle Nina Brahmia j’ai 23 ans bientôt 24, je suis née à salon de Provence, je suis Algérienne et je joue depuis l’an dernier à l’Avenir Club Avignonnais et j’entame cette saison avec un grand engouement.

DZB: Quel est ton parcours footballistique ?

N.B: J’ai appris à jouer avant tout au football de rue, on faisait souvent des parties de football avec mes ami(e)s, puis je me suis inscrite au FC Soissons en bi-licence avec futsal c’est là que j’ai découvert le football féminin en club où je suis restée 1 an. En 2015 je suis venue à Avignon pour des raisons familiales, j’avais envie d’intégrer à nouveau une équipe, je me suis donc engagée avec L’ACA, sans connaître le grand projet de ce club. Le grand hasard fait bien les choses, l’ambition est grande.

DZB: À quel poste joues-tu ?

N.B: Je joue milieu droit mais cette année, j’ai envie de m’essayer en tant qu’arrière droit pour une meilleure pose du jeu.

DZB: Comment le football est devenu ta passion ?

N.B: Depuis toute petite en fait mon père arbitrait des matchs, je le suivais tous les dimanches pour regarder les matchs et j’ai adore très tôt regarder des matchs et jouer au ballon je pouvais y passer des heures.

DZB: Quels sont tes objectifs en club ?puis personnels ?

N.B: En club c’est de faire partie de cette équipe qui s’élèvera je l’espère au plus haut niveau possible . D’un abord plus personnel pour rester humble c’est d’évoluer très vite grâce à des joueuses et des coachs d’expériences.

DZB: Quelles sont tes qualités et tes défauts dans le jeu ?

N.B: Je pense avoir une certaine rapidité qui peut apporter un plus, lors de contre attaque, quant à mes défauts j’ai peut-être parfois tendance à trop me précipiter avant de poser le jeu. Mais j’y travaille

DZB: Quelles sont les ambitions avec ton club cette saison et dans le futur ?

N.B Cette saison j’espère tout d’abord le maintien puis à un autre niveau une nouvelle montée ( nous en sommes capables) . Dans le futur s’imposer comme équipe de caractère à l’instar de l’OM fémininesnina2

DZB: Quel est ton modèle chez les hommes ?puis chez les féminines ?

N.B: Mon modèle chez les hommes et ce depuis petite ça reste notre emblème Zizou mais aussi Luis Figo. Chez les féminines, la Brésilienne Erica Cristiano Dos Santos

DZB: Quel est ton club de rêve ?(féminines)

N.B: LOlympique Lyonnais … Mais y a du boulot ahhahahah

DZB: Serais-tu intéressée par une carrière à l’étranger ?si oui dans quel club et quel pays?

N.B: Une carrière à l’étranger ?! Au Brésil (rires) non sans rire ce serait indéniablement et presque bêtement la France, c’est une équipe à fort potentiel et qui est très enviée par les autres équipes internationales ..

DZB:As-tu un message ou une dédicace pour nos lecteurs ?

N.B: Simplement merci de m’avoir lu

A la découverte de Katia Aitlefki, FC Casbah

KATIA

DZBallon a été à la découverte d’une joueuse du football local Algérien. Il s’agit de Katia Aitlefki qui nous dévoile dans cet entretien, son parcours et aussi ses motivations pour le futur.

DZB: Salam Katia peux-tu te présenter à nos lecteurs ?

K.A: Je me présente je m ‘appelle Aitlefki Katia,  j’ai 22 ans, je suis née à El Harach et je suis d’origine Kabyle de Tizi mais j’habite à Alger je joue dans un club de football qui se prénomme FC Casbah.

DZB: Quel est ton parcours footballistique ?

K.A: Mon parcours au début c’était pas facile vu que le football c’est une passion, qui était un peu mal vu par les gens. Mais personnellement, j’avais pas de problème vu que j’avais ma famille avec moi alors hamdoulilah. En ce qui concerne, mon parcours, je n’ai pas commencé dans un club quand j’étais petite mais je jouais dans les quartiers à l’âge de 20 ans, j’ai été prise dans un club amateur, l’Espérance de Bab el Oued avant de signer pour le FC Casbah.

DZB: À quel poste joues-tu ?

K.A: A l’origine je joue attaquante mais dans les matchs j’ai pas mal jouè arrière droite

DZB: Comment juges-tu le football féminin en Algérie ?

K.A: La FIFA et la FAF ne donne pas trop d’importance pour le foot féminin

DZB: Et au niveau des supporters yen a -t-il beaucoup ?

K.A: Pas vraiment certaines personnes comme des parents ou bien quand tu joues une finale, tu vois pas des supporters mais toutes les joueuses et présidents qui viennent mais pas trop.

DZB: Comment le football est devenu ta passion ?

K.A: Depuis tout jeune c’est un don à l’âge de 7 ans les filles, jouent à la poupée moi au ballon je prends du plaisir a jouer au ballon avec mes.pieds et faire des dribles

DZB: L’équipe nationale d’Algérie tu y penses ?

K.A: Oui pourquoi pas avant cela je pensais pas je voulais juste jouer avec n’importe quelle équipe c’était  pour moi le plaisir de jouer qui comptait mais maintenant que je joue à un bon niveau, je pense avoir les qualités.

DZB: Quel est ton modèle chez les hommes puis chez les féminines ?

K.A: Je n’ai pas forcément de modèle je suis mon modèle hh lais je dirais pour les hommes Lionel Messi et les femmes Marta 10.

DZB: Quel est ton club de rêve ?

K.A: Mon rêve c’est une équipe étrangère,  Lyon ou bien le PSG

DZB: As-tu un message ou une dédicace pour nos lecteurs ?

K.A: Ben je leur conseille de venir plus souvent voir les matchs et pourquoi pas de participer et de nous encourager .