Justice: Faouzi Chaouchi s’en sort bien

faouzi-chaouchi-600x390

Le gardien de but du club algérien de football MC Alger (1ère division), Faouzi Chaouchi, a été condamné mardi à six mois de prison avec sursis pour avoir agressé un policier, ont rapporté des médias locaux.

L’ancien gardien de l’équipe algérienne de football, âgé de 32 ans, était poursuivi pour «agression» contre un policier chargé de la fouille des joueurs lors d’un match du championnat algérien disputé par son équipe le 7 février à Alger contre le NAH Dey. Selon la télévision privée Echorouk, le tribunal de Bir Mourad Rais, à Alger, a également condamné M. Chaouchi à une amende de 50.000 dinars (423 euros). Lors de l’audience du 28 mars, le parquet avait requis un an de prison ferme à l’encontre du gardien de but.

Faouzi Chaouchi a nié avoir agressé le policier, affirmant l’avoir «juste bousculé», selon la presse. Le joueur avait refusé de se soumettre à une fouille corporelle à l’entrée du stade, une mesure instaurée après qu’un supporteur du MC Alger eut été gravement blessé à l’oeil par des feux d’artifice en novembre 2016 lors d’un match du championnat d’Algérie. Avant cet incident, seul le public était soumis à la fouille à l’entrée du stade.

Chaouchi est devenu la coqueluche du public algérien après un match héroïque face à l’Egypte dans le cadre de la qualification à la coupe du monde 2010, à l’issue duquel les Fennecs avaient arraché leur billet pour l’Afrique du Sud. Mais depuis, il a multiplié les actes d’indiscipline qui lui ont valu une série de sanctions infligées par la fédération algérienne de football.

You can leave a response, or trackback from your own site.

Poster un commentaire