Chérif Mellal file aux USA

https://www.competition.dz/actualites/89-ligue-1/71105-jsk-mellal-file-aux-usa.html

Au moment où les supporters ruminent toujours leur colère à la suite de l’élimination en coupe d’Algérie et le semi-échec concédé devant le Raja de Casablanca, le boss de la JSK se rend aux USA pour honorer une invitation d’une association à l’occasion de la célébration d’Yennayer.

Cela a évidemment surpris la plupart des supporters qui ne comprennent pas comment le président du club s’est permis de se rendre au pays de l’Oncle Sam quelques heures seulement après le nul concédé devant le représentant marocain, alors qu’eux n’ont pas pu trouver le sommeil à cause de ce nul. Ils pensaient qu’avec ce faux pas, le premier responsable du club phare du Djurdjura se remettrait en cause afin de tenter de sauver ce qui reste à sauver pour que l’équipe puisse jouer à fond ses chances en championnat, lui a pris le vol de 3h du matin pour se rendre aux USA. Le hic est que les deux joueurs recrutés en ce mercato hivernal, à savoir l’international libyen Mohamed El-Tubal et l’international tunisien Oussama Daradji ne sont toujours pas qualifiés. Les supporters estiment que le président des Canaris aurait dû tirer les enseignements nécessaires de la rencontre face au Raja en cassant sa tirelire afin de s’offrir les services d’un grand avant-centre au lieu de continuer à dire que l’argent du transfert de Chetti a été reçu sur le compte du club. Tout le monde s’est rendu compte que la JSK a besoin d’un vrai chasseur de buts et que ce n’est pas avec les attaquants actuels qu’elle pourra prétendre à terminer la saison en apothéose, mais le président lui croit toujours qu’il a le meilleur effectif. Son départ aux USA a été mal perçu par les fans surtout que ce n’est pas la première fois qu’il «abandonne» son équipe en ce mercato hivernal. La première fois, c’était juste après la défaite concédée devant le Raja au Maroc. Pour faire son mea-culpa après ce qui s’est passé à Casablanca, il s’est rendu en France pour passer les fêtes de fin d’année avant de tenter de justifier l’injustifiable sous prétexte que les supporters qui s’étaient déplacés au Maroc étaient manipulés.

Mohamed A.

El-Tubal toujours pas qualifié

Selon une source proche de la direction, l’international libyen Mohamed El-Tubal n’est toujours pas qualifié avec les Jaune et Vert. Pourtant, le premier responsable des Jaune et Vert de la JSK a déclaré au début de mois de janvier que l’ex-pensionnaire d’Ittihad de Tripoli sera qualifié dans les prochaines heures, mais à moins de 10 jours de la clôture du marché des transferts, les dirigeants de la JSK n’ont toujours pas réglé son cas. Ces derniers continuent à croire le manager d’El-Tubal sur parole, alors que celui-ci ne cesse de leur répéter la même chose depuis l’ouverture du marché des transferts.  Bien que les dirigeants de l’Ittihad de Tripoli leur aient envoyé un courrier sur leur boîte mail dans lequel ils s’opposent catégoriquement au transfert d’El-Tubal sous prétexte que ce joueur leur appartient toujours, les responsables de la JSK les ont complètement ignorés préférant faire confiance au manager d’El-Tubal lequel n’arrête pas de les rassurer en leur déclarant à chaque fois qu’il a trouvé un accord avec les responsables de l’Ittihad de Tripoli. El-Tubal a signé son contrat au profit des Jaune et Vert au mois de novembre dernier et ce n’est pas normal qu’il ne soit toujours pas qualifié trois semaines après l’ouverture du marché des transferts. Son manager a dit au président de la JSK que l’ex-pensionnaire de l’Ittihad de Tripoli n’a pas été payé pendant plus d’une saison et qu’il a résilié son contrat d’une manière unilatérale, mais le fait qu’il ne soit pas qualifié prouve que son manager n’a pas dit toute la vérité aux responsables de la JSK.

Youcef T.

Mellal a suivi le match à l’hôtel

Le président des Jaune et Vert de la JSK a été contraint de quitter le stade du 1er-Novembre avant l’entame de la rencontre face au Raja et cela en raison des insultes dont il a été victime de la part des supporters. Pour ne pas aggraver les choses surtout que les supporters ne lui ont pas encore pardonné son comportement envers un groupe de fans à Casablanca, il a évité de franchir le tunnel. Il a reçu la délégation du Raja de Casablanca et à quelques minutes seulement du coup d’envoi de la partie, il a quitté le stade pour se rendre à l’hôtel Itourar afin de suivre le match sur le petit écran. Les dirigeants lui conseillé de ne pas se rendre ni sur le terrain ni à la tribune officielle et cela pour ne pas provoquer les supporters qui réclament ouvertement un changement à la tête du club.