Home Foot Mondial Le possible futur président de la FFF, se prononce pour un retour...

Le possible futur président de la FFF, se prononce pour un retour de Benzema

535
0
Candidat à la présidence de la FFF, Michel Moulin veut revoir Karim Benzema chez les Bleus.

Selon sports.fr, le candidat déclaré à la présidence de la Fédération française de football alors que le mandat actuel de Noël Le Graët touche à sa fin. Avec ses 35 propositions, un statut de bénévole pour lui-même et une volonté de réduire la voilure au sein de la FFF – en passant notamment de 350 à 150 collaborateurs pour mieux mettre en valeur les ligues et les districts – le président délégué du Blois Foot 41 (club de National 2) entend dépoussiérer une institution qu’il juge inerte.

« Je veux être le vrai patron de la fédération, clame sur RMC le dirigeant passé par le PSG, le Red Star ou le Istres FC. Le football n’en a plus depuis longtemps. On assiste à différents sujets qui ne sont jamais réglés. Noël Le Graët a fait de bonnes choses. Mais aujourd’hui, plus personne ne dirige l’avion. Et je crois surtout qu’il est très mal entouré. Il arrive au bout de son aventure. Il faut une rupture dans la gouvernance. On ne peut pas avoir des gens qui sortent de nulle part pour diriger une fédération, avec des salaires énormes. Il faut mettre à la direction générale des gens issus du football, qui le connaissent. »

« Rabiot, il a craché sur le maillot »

Et pour ce qui est de l’équipe de France, fleuron de la FFF, Michel Moulin a d’ores et déjà annoncé la couleur en se prononçant vivement pour un retour de Karim Benzema chez les Bleus. N’en déplaise à Didier Deschamps. Une posture réaffirmée avec force ce lundi soir dans le cadre de l’émission Top of the foot: « Karim Benzema est un très grand joueur et je ne vois pas pourquoi il n’est pas sélectionné en équipe de France. Le patron de la fédération doit protéger les joueurs. Aujourd’hui, Benzema, on ne le protège pas. On l’envoie devant la justice et le pousse même à être condamné. C’est inimaginable. C’est là que le président de la fédération doit avoir un rôle de patron. Benzema n’est pas pédophile, il n’a tué personne. Aujourd’hui, il est présumé innocent. La fédération n’a pas à le juger. Quand on dit que Benzema est ingérable, moi, je ne veux avoir que des joueurs ingérables comme Benzema ! »

Et de prendre à témoin le cas Rabiot pour conforter son argumentaire. « Ma première décision concernant l’équipe de France, je fais venir Deschamps et Benzema pour qu’ils s’expliquent. Et j’essaie de trouver une solution. Au moins, on en parle. Aujourd’hui, pourquoi on ne sélectionne pas Benzema ? Il a fait une erreur. Il avait 25 ans. Il faut le convoquer pour qu’il s’excuse. […] Rabiot, il a craché sur le maillot de l’équipe de France. On me dit qu’on lui donne une deuxième chance. Pourquoi pas Benzema ? »

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here