Selon algérie 360, il y a quelques années, on avait relevé la tendance des joueurs algériens à opter pour des clubs des pays du Golfe, pour la plupart des expatriés.

Aujourd’hui ce «virus» des pays du Golfe s’est bel et bien propagé chez les joueurs Algériens. Les deux derniers sont Mehdi Abeid qui a rejoint Al Nasr (Dubai) et Hilal Soudain, Al Fateh (Arabie Saoudite) . S’ajoute une dizaine de joueurs au Qatar, une dizaine en Arabie Saoudite

Ce qui laisse la porte ouverte à un éventuel accord plus tard. Et là, beaucoup d’observateurs, d’amateurs et des spécialistes du football estiment que des joueurs privilégient l’aspect financier au sportif. Et c’est là où il est utile de rappeler le renforcement des clubs qataris, il y a une dizaine d’années, par les internationaux «étrangers» soit surtout européens et sud-américains pour une histoire d’«image de marque» du Qatar. N’oubliez surtout pas que le Qatar aspirait alors à arracher l’organisation du Mondial, qu’il a finalement acquis pour l’édition 2022. Et pour ce faire, une large publicité était nécessaire.

Et comme aujourd’hui, le sélectionneur national d’Algérie n’est autre que l’ex-international Djamel Belmadi, qui a un lien étroit et sentimental avec le Qatar. Certains joueurs peuvent également choisir un club de la région, histoire d’avoir le coup d’oeil de Belmadi. Encore faut-il rappeler que le sélectionneur national a surpris tout le monde, en ajoutant deux joueurs évoluant au Golfe à la liste des convoqués pour la double-confrontation pour le compte des éliminatoires de la CAN 2019.

Il faut savoir que le portier titulaire, Raïs Ouhab M’bolhi, qui évolue à l’Itiffak FC (Arabie saoudite) et l’attaquant d’Al Sadd du Qatar, Baghdad Bounedjah, faisaient déjà partie de ses plans.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here