Le jeune défenseur Algérien, Rayan Senhadji formé au FC Sochaux s’est entretenu avec le site dzfoot où il s’est exprimé sur son club et la sélection nationale, voici ce qu’il a dit sur l’équipe d’Algérie.

 

« Le seul lien que j’ai eu avec la sélection, c’était par le biais d’Aziz Bouras( NDLR : actuel entraineur des gardiens de l’EN), qui a été l’entraîneur des gardiens à Sochaux. Mon nom a déjà circulé sur certaines listes élargies U-23 mais jamais de manière concrète, jamais dans une liste finale. J’ai respecté ça et ça n’a pas entaché ma motivation et mon objectif de jouer pour la sélection nationale ».

La sélection, avant d’être un objectif, c’est un rêve et déjà en tant que supporter, avant même d’être joueur. J’ai grandi dans une famille qui a toujours été fervente supportrice des Verts, que ce soit pour un match amical, les qualifications, la CAN ou la Coupe du Monde, nous avons toujours tout suivi! J’y suis très attaché, c’est une évidence. Jouer un match pour son pays en entendant l’hymne retentir au stade serait une immense fierté familliale et personnelle mais surtout un honneur. »

« Je reste bien mesuré. C’est un immense honneur que d’entendre son nom sortir de la bouche du sélectionneur dans une interview (NDLR : entretien de Belmadi à l’ENTV après l’innauguration de l’académie de Sidi-Bel-Abbès), on ne va pas se mentir, mais il faut rester lucide et se dire que ce ne sont que des premiers mots. Je reste bien concentré sur les matchs que j’ai à faire et j’ai bien du chemin à parcourir pour arriver en sélection, parce qu’elle ne se gagne qu’au mérite. Il me faut donc jouer avec mon club et surtout être bon. »

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here