Selon footafrique, le président de la Fédération algérienne de football (FAF), Kheïreddine Zetchi, a insisté sur la nécessité de tenir une assemblée générale extraordinaire pour mettre en conformité les statuts de l’instance, comme l’exige la Fédération internationale (FIFA), malgré le choix du ministère de la Jeunesse et des Sports. Le président de la FAF a utilisé le langage avertissant dans ses propos, faites aujourd’hui lors de sa visite au centre d’entraînement régional de Tlemcen.

Il a indiqué que l’équipe nationale risque d’être sanctionnée par la FIFA si les lois n’étaient pas amendées. «Nous continuons à travailler car le plus important consiste à poursuivre les projets constructifs pour le football algérien. Nous sommes en contact avec le ministère de la jeunesse et des sports. Nous espérons que l’esprit de responsabilité va prévaloir et éviter des répercussions négatives sur l’équipe nationale. Nous devons trouver une solution pour sortir de cette crise. L’amendement des lois fondamentales devait avoir lieu en mai 2020, mais cela n’était pas possible en raison de la pandémie du coronavirus. Nous devions convoquer une assemblée générale extraordinaire pour amender les lois, avant d’organiser l’assemblée générale ordinaire puis élective, il n’y a pas d’échappatoire à cette hypothèse. Il faut trouver des solutions dans l’intérêt du football algérien», a-t-il indiqué, entre autres.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here