Mohamed Hansal, ancien arbitre Algérien, notamment au mondial 2010, s’est joint à la parole de Belmadi qui dénonce une campagne visant à casser l’équipe nationale . Voici un extrait d’une interview, postée par le site compétition.

 

Djamel Belmadi soupçonne un complot qui vise à casser l’EN, votre réaction après notamment sa dernière sortie médiatique ?

Djamel Belmadi a dit les quatre vérités. En Zambie, il était présent au stade, il a vu comment l’arbitre comorien a injustement lésé notre sélection en offrant deux cadeaux aux Zambiens (2 penaltys). Pis encore, cet arbitre a été surpris en train de faire les lacets d’un joueur zambien avant le début du match. Cette image est terrible et nous renseigne davantage sur les intentions de cet arbitre. J’ai officié dans de grandes compétitions internationales telle que la Coupe du monde ; un arbitre ordonne à un joueur de faire ses lacets, mais jamais il s’agenouille pour le faire à sa place ! Désolé, cet arbitre comorien, il faut le mettre au placard. Les images télévision l’accablent. Je dénoncerai toujours ces pratiques, car celui qui fait du mal à mon pays, c’est comme s’il fait mal à ma famille.

 

La FAF a envoyé un dossier lourd contre cet arbitre à la CAF, cela peut-il changer quelque chose ?

Tant qu’on n’a pas de représentants dans l’exécutif de la CAF et la FIFA, c’est comme une voix qui crie dans le désert. Ce qui s’est passé à Lusaka est un scandale. Même contre le Botswana, l’arbitre a fermé les yeux sur un penalty après une faute flagrante sur Baghdad Bounedjah. Certes, la prestation de l’arbitre dans ce match était moins préjudiciable, mais il a quand même tenté de faire sortir du match nos joueurs, lesquels n’avaient pas heureusement réagi à ses provocations.

A l’époque où vous arbitriez, avez-vous reçu des pressions pour faire gagner ou perdre une sélection, un match ?

Quand j’avais le badge de la FIFA collé sur mon maillot, la seule pression que j’avais était de bien représenter l’Algérie. Regardez ce qui est arrivé à l’arbitre comorien ! Sa photo en train de faire les lacets d’un joueur zambien est humiliante, non pas seulement à sa personne, mais aussi à son pays. Nous qu’on sifflait dans des matches à l’étranger, on faisait tout pour bien représenter l’Algérie comme l’ont si bien fait avant nous Aouissi, Benganif ou Khelifi. D’ailleurs, je suis content que M. Ghorbal ait été sélectionné par la FIFA pour la Coupe du monde 2022, qui a innové cette fois en rémunérant les arbitres, qui sont devenus des professionnels, à l’instar des joueurs. Pour revenir à ce qui s’est passé dans  les deux derniers matches de l’EN, je soupçonne une autre chose.

Désigner un quatuor du Burkina Faso, un pays que nous allons affronter en éliminatoires de la Coupe du monde 2022, est incompréhensible…

C’est une grossière erreur commise par la Commission d’arbitrage de la CAF. Pourtant, il y a de bons arbitres issus d’autres pays. Là aussi, c’est un point qu’il faudrait dénoncer auprès des instances internationales, car ça ne peut pas continuer ainsi.

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here