Selon TSA, Karim Benzema a une nouvelle fois confirmé son statut d’homme fort du Réal Madrid en sauvant ses coéquipiers d’une défaite à domicile en demi-finale de Ligue des champions d’Europe face à Chelsea, mardi soir.

Le joueur d’origine Algérienne a donc marqué le seul but de son équipe qui a été tenu en échec par Chelsea (1-1).

Malgré sa régularité, le Franco-Algérien demeure interdit d’équipe de France. Sa dernière performance a été l’occasion pour la presse espagnole de resortir le sujet.

Le quotidien sportif madrilène Marca, très proche du club treize fois champion d’Europe, est monté au créneau pour interpeller le sélectionneur français Didier Deschamps au sujet de la situation de Benzema.

L’ancien attaquant de l’Olympique Lyonnais n’a plus porté le maillot de l’Equipe de France depuis le 8 octobre 2015 à la suite de l’affaire dite du chantage à la sextape dont avait été victime le joueur français Mathieu Valbuena et dans laquelle le nom de l’attaquant du Real a été cité.

Pour Marca, la non-covocation de Benzema en Equipe de France est un « crime ». « Deschamps, le crime contre Benzema doit cesser », titre le quotidien après la rencontre entre le Real et Chelsea.

Le Français est entré dans la légende du club madrilène et de la ligue des champions en égalant le record de Raul avec 74 buts, et cette prestation ne laisse personne indifférent. Sauf Didier Deschamps qui ne veut toujours pas passer l’éponge sur des propos tenus par Benzema en 2016.

Pas appelé à l’Euro organisé par la France cette année-là, le joueur avait jugé que le sélectionneur français avait cédé à la pression d’une partie raciste de la France. Deschamps n’a pas apprécié, surtout lorsque sa maison au Pays Basque a été taguée du mot « raciste ».

L’incident a marqué un tournant dans la relation entre les deux hommes. Depuis, le sélectionneur français ne veut rien savoir au sujet de celui duquel il disait pourtant juste après l’affaire de la sextape : « Le monde entier nous l’envie ».

Tout porte à croire que Didier Deschamps ne va pas sélectionner l’attaquant du Real pour l prochain Euro. Anticipant cette décision, Marca persiste sur le « crime ». « Le fait que ce joueur ne soit pas à l’Euro est un crime », accuse le quotidien madrilène.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here