Selon le score.info, le Nîmes Olympique, club où évoluent les deux internationaux algériens Zinédine Ferhat et Karim Aribi, est secoué par un scandale raciste et islamophobe en France, provoqué par le vice-président de l‘association, Gérard Di Doménico. Ce dernier a démissionné à la suite de la publication de propos racistes sur les réseaux sociaux.

En effet, beaucoup de captures d’écran partagées sur les réseaux sociaux montrent des propos racistes qui ont été tenus par Gérard Di Doménico sur Facebook. « Arrêtez le ramadan, on ne tient déjà pas debout !!! », « Sont basanés les Lensois, ils vont à la mine en semaine » ou encore « Ils ont un imam dans les buts à Sainté ? », avait écrit entre autres, le vice-président de l’association Nîmes Olympique, qui gère le secteur amateur du club gardois dirigeant.

Mis au courant, les joueurs du club  sont aussitôt montés au créneau ce lundi soir pour demander le départ du dirigeant . Suite à quoi, l’association Nîmes Olympique a réagi rapidement dans la soirée en condamnant « fermement et sans ambiguïté » les propos de son vice-président et a annoncé qu’il avait remis sa démission. « Ce lundi, l’association du Nîmes Olympique a pris connaissance avec consternation des propos tenus par son Vice-Président Gérard Di Domenico sur le réseau social Facebook, écrit-elle dans un communiqué. L’association les condamne fermement et sans ambiguïté. Ces propos sont bien loin des valeurs portées par l’association du Nîmes Olympique. Pour son président Yannick Liron, « le racisme est un fléau et doit être traité comme un sujet majeur dans notre société ».

Un message avait été posté juste avant sur les comptes de plusieurs joueurs nîmois dont l’international algérien Zinédine Ferhat et le capitaine Anthony Briançon. « Je viens de prendre connaissance avec stupéfaction des propos racistes/islamophobes du vice-président de l’association Nîmes Olympique !! Mon dégoût est immense, tout comme ma colère, a affiché le défenseur nîmois sur Instagram. Le racisme n’a et n’aura jamais sa place au Nîmes Olympique ni ailleurs. De Sofiane à Renaud, nous sommes tous des enfants du Nîmes Olympique. Que ces gens cessent de salir l’institution. Nous ne laisserons rien passer.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here