Selon onze mondial, Noël Le Graët s’est exprimé sur un autre sujet tendu, l’organisation d’un match France – Algérie qui n’a pas pu se tenir depuis 2001. « Je partage complètement votre souhait. J’ai toujours envie de le faire, mais c’est la politique qui m’empêche de le faire », lâche d’abord Le Graët. Mais le président de la FFF imagine plutôt le match en Algérie. « Parce qu’ils sont déjà venus », explique en effet Le Graët avant de s’agacer face à l’instance des journalistes. « Écoutez, vous me posez la question. Votre avis ne m’intéresse pas. Moi, j’ai envie d’aller jouer en Algérie parce que ce serait un signe fort. Je vais en Algérie souvent, et là-bas, sur les écrans, ils regardent les matchs de notre championnat. Les faire venir ici, c’est facile, n’importe où. Je trouve que c’est difficile, non pas d’avoir un refus permanent, mais de ne pas pouvoir aller jouer au foot. Les faire venir à Paris, aucun problème, on remplit le Stade de France, on se fait du fric, ce n’est pas le problème. Mais j’ai envie de jouer là-bas », conclut le président de la FFF.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here