Selon dzfoot, Youcef Atal entame sa quatrième saison à l’OGC Nice, l’international algérien est devenu un joueur important du club. « Les années passent trop vite… Mais je suis toujours là, toujours heureux. Je sens que j’ai plus de responsabilités, ça me plaît. Avec le coach Galtier, tout se passe super bien, on échange beaucoup. Si je peux aider les jeunes et les autres comme on m’a aidé quand je suis arrivé, je le fais avec plaisir. C’est comme ça qu’on construit une famille et un groupe fort. Maintenant, j’espère juste être tranquille avec les blessures pour pouvoir faire une grande saison. »  

Youcef Atal a évolué à plusieurs postes ces dernières années au sein du club niçois, le latéral droit est même devenu ailier sur certains matchs. Pour lui tout est clair, il n’est pas un ailier mais un latéral droit. « La première chose, c’est que je suis un arrière droit. Avant d’attaquer, il faut que je défende et je prends du plaisir à défendre. Quand quelqu’un ne passe pas de mon côté, c’est que mon travail est bien fait. J’attaque beaucoup, c’est ce qui se voit le plus. Mais si j’étais un ailier et que j’attaquais comme ça, ça ne se remarquerait pas autant. Encore une fois, tu es arrière droit, tu défends d’abord, et si tu défends bien, après, en avant.»

 

Il n’est plus le même joueur que lors de son arrivée, Atal a grandi : « Avec les saisons, tu deviens plus mature, c’est normal. Même dans le jeu. Tu sais mieux comment gérer ton match. Au début, je jouais tout à fond. Dès que j’avais la possibilité, j’y allais, mais à la fin, je n’avais plus de jambes et je n’arrivais pas à finir. Maintenant, mieux vaut 4 bonnes montées que 8 moyennes. C’est ce que j’ai compris.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here