Selon fennecfootball, le sélectionneur national Belmadi n’a pas caché sa déception, voir sa colère, en constatant que le terrain du stade Mustapha Tchaker, a fini par ‘’succomber’’ à la chaleur suffocante ayant régné dans la région tout au long de cet été. Un état de fait ayant poussé le coach des Fennecs à monter au créneau : « Concernant Tchaker, il n’y a jamais eu de constance. Au mois de juin, la pelouse était de qualité. Mais comme par magie, deux mois après, on retrouve une calamité. C’est une catastrophe. Pour moi, c’est du sabotage. », a-t-il lancé.


Il a ensuite ajouté : « Qu’on ne vienne pas me parler de climat. Je vis dans un pays où il fait actuellement 60 degrés. On a pas voulu travailler. Je ne suis pas complotiste mais c’est du sabotage. ». Djamel Belmadi a par la suite enchainé en révélant une discussion étonnante : « La personne s’occupant du stade a déclaré à un membre de la FAF qu’il laisserait le terrain se détériorer. »

« Je ne comprends pas la réflexion de ces personnes là. Je le répète, c’est du sabotage. On nous parle de conditions climatiques, de champignons, mais c’est uniquement le manque de travail. », a-t-il conclu

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here