Selon Algerie 360, revenant sur la question du stade Mustapha Tchaker et ses dernières déclarations qui ont créé l’événement ces derniers jours, Belmadi a affirmé qu’il n’avait fait que son devoir. « J’ai constaté la situation catastrophique du terrain du stade, je ne voulais pas créer de problèmes avec personne », a-t-il martelé.

À ce propos, il ajoute : « que chacun assume ses responsabilités en faisant son travail sans plus ni moins. Nous avons deux rendez-vous en octobre et novembre et j’espère que la pelouse sera prête cette fois-ci ».

Pour rappel, l’Algérie affronte le Burkina Faso demain mardi 7 septembre en éliminatoires de la Coupe du monde 2022. Après avoir étrillé Djibouti (8-0), la sélection nationale tentera ainsi d’enchaîner un 29e match sans défaite toutes compétitions confondues.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here