Selon France Bleu, l’international algérien n’a pas souhaité s’étendre sur les conditions de sa signature à Nice et a simplement déclaré : « À quand remonte les premiers contacts ? C’est un peu personnel. En tous cas, dès qu’on a parlé, on a vu qu’on avait les mêmes ambitions. Le projet me plaisait. On s’est mis d’accord et on a a essayé d’avancer le plus vite possible (…) Marseille et Nice, c’était deux projets, mais je suis devant vous. Je ne regrette pas, je suis très fier d’être ici. C’est un choix qu’on a fait avec ma famille ».

« Je comprends que les supporters montpelliérains ont été déçus. »

En réaction aux propos tenus par Laurent Nicollin, qui avait reconnu que l’histoire s’était finie « en eau de boudin » lundi soir sur France Bleu Hérault, Andy Delort a réagi : « Je comprends que les supporters montpelliérains ont été déçus. Après, il y a beaucoup de messages qui m’ont vexé. C’est allé un peu plus loin que ce que je pensais. Mais dans les histoires d’amour, plus il y a d’amour, plus il y a de haine. Je remercie en tous cas le président Nicollin. On s’aimait beaucoup et c’est vrai que ça m’a fait beaucoup de mal quand je suis parti, par rapport à lui, le club, mes coéquipiers, les salariés. J’avais pris ma décision, mais encore une fois, je remercie Laurent Nicollin, qui est un président exceptionnel. C’est une personne que j’estime beaucoup

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here