Selon foot-national, l’Elysée souhaite toujours organiser une rencontre face à l’Algérie tandis que le Qatar rêve de jouer avec les Bleus.

C’est le match tant attendu, celui entre les champions d’Afrique et les champions du monde. Évoquée depuis des années, cette rencontre n’a toujours pas eu lieu, malgré l’envie commune des deux fédérations. Ce soir, le quotidien l’Équipe en dit plus sur ce possible affrontement, et l’avancée des négociations. Dans cet épineux dossier, l’Élysée pourrait bien intervenir, comme l’explique le média, « le projet est en tête, peut-on lire dans les colonnes du journal, nous avons vocation à l’accompagner, mais ce dossier n’a pas été récemment évoqué auprès de nous par la FFF, qui a la main, avec son homologue algérienne. »

Selon onze mondial qui reprend ses informations d’un proche du dossier cité par l’Équipe, « les perches tendues par Noël Le Graët ne trouvent pas d’écho actuellement en Algérie. Et si un tel match devait être organisé, il faudrait qu’il le soit dans des conditions optimales vraiment valorisantes pour le pays. Sa faisabilité paraît très faible avant les Jeux méditerranéens (prévus à Oran, à l’été 2022). Aucun signe n’est perceptible côté algérien. »

Si une rencontre entre des Fennecs qui rentrent match après match un peu plus dans l’histoire du football paraît très difficile à réaliser, les Bleus pourraient affronter une autre équipe inhabituelle. Le Qatar souhaite affronter les hommes de Didier Deschamps dès mars 2022 toujours selon L’Équipe. Une rencontre qui pourrait se dérouler alors que les Bleus ne connaissent toujours pas leur deux adversaires du mois de mars et ce malgré les réticences du sélectionneur français. La non-possibilité de voir un Algérie – France d’ici peu donnerait plus de chances au Qatar d’affronter le Champion du Monde en titre.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here