Selon Foot01, qui reprend ses informations du site L’Algérie Aujourd’hui, le début de la querelle est plus ancien et n’est pas lié à ces publications. Le problème viendrait de son transfert de Montpellier à Nice cet été. Djamel Belmadi a en effet eu écho qu’Andy Delort acceptait, pour signer chez les Aiglons, de ne pas disputer la CAN au mois de janvier. Christophe Galtier considérant qu’il avait déjà quatre joueurs susceptibles de partir (Atal, Kamara, Lemina et Boudaoui), le coach azuréen avait prévenu Delort de sa fermeté à ce sujet. Une attitude et surtout une renonciation qui auraient mis en furie Djamel Belmadi, déterminé à montrer à son avant-centre que ce n’était pas une attitude très respectueuse envers sa sélection. Les choses peuvent-elles encore s’arranger ? Difficile à dire mais en tout cas, le torchon brule et l’Algérie devra faire sans Andy Delort pour les deux confrontations face au Niger, en éliminatoires de la Coupe du monde 2022.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here