L’arbitre du match Mali-Tunisie, revient sur la rencontre

Selon FootMercato, interviewé par, L’ Équipe ce mardi, Janny Sikazwe, l’arbitre qui avait le 12 janvier dernier interrompu a deux reprises le match entre de la CAN entre le Mali et la Tunisie (1-0), a expliqué avoir été victime d’un grave coup de chaud qui aurait pu lui être fatal. «J’étais confus et je ne me rendais compte de rien. Je n’entendais plus mes assistants qui m’ont dit qu’ils essayaient de me joindre, de m’aider car ils voyaient que quelque chose n’allait pas. Je n’en ai aucun souvenir. » raconte l’arbitre zambien qui dit avoir souffert de déshydratation et de la chaleur humide camerounaise.

Envoyé à l’hôpital par la CAF le lendemain pour subir une batterie d’examens médicaux, les médecins lui expliquent que l’incident aurait pu avoir des conséquences beaucoup plus complexe : « Ils ont appelé ça un coup de chaud, mais ça aurait pu être bien plus grave. À cinq minutes près, je pouvais tomber dans le coma, m’ont-ils dit à l’hôpital. J’aurais pu rentrer dans un cercueil. »