Le stade de Reims et le stade Brestois cherchent à sanctionner les voyous qui ont insulté Belaili

Selon FootMercato, les propos dont a été victime Youcef Belaili ont été condamnés par le Stade de Reims lui-même, qui affirmait ce mardi que «les deux clubs travaillent conjointement pour tenter d’identifier les auteurs de ces insultes présumées», et ce malgré l’absence de «preuve tangible (photos, vidéos, témoignages concordants) permettant de caractériser l’infraction.» La Fédération Algérienne de Football était également montée au créneau, affirmant tout son soutien à son international aux 33 sélections (6 buts), et réprouvait «vigoureusement ces attitudes rétrogrades et d’un autre temps qui vont à l’encontre des vertus du sport et du fair-play.» Mais si ces remarques discriminatoires ne semblaient pas être confirmées ni par le SdR ni par la Ligue, Le Télégramme a levé le voile sur l’affaire.