L’ENTV devra répondre de ses accusations pour la VAR défectueuse

Selon le président de la FAF, la VAR n’a pas été capable de voir la faute sur le premier but des Camerounais à cause de tous les angles qui n’ont pas figuré sur la vidéo

En effet, selon dzfoot, les révélations du boss de la Fédération ont mis la télévision algérienne dans le pétrin.L’établissement public de télévision est accusé de ne pas avoir déployé assez de caméras couvrant tous les angles du stade. Pourtant, le minimum nécessaire, exigée par la FIFA, pour utiliser la technologie d’assistance vidéo à l’arbitrage est de quatre caméras (une caméra grand-angle, une caméra gros plan et deux caméras pouvant servir à analyser les situations de hors-jeu).

Pour répondre à ces charges, la télévision algérienne devra revenir sur ce sujet de la VAR, demain, en marge d’une émission sportive diffusée sur ses antennes. L’occasion d’évoquer « le fond du match Algérie-Cameroun et la configuration de l’assistance vidéo à l’arbitrage ».