Selon dzfoot, après s’être fait insulté de tricheur par Jürgen Klinsmann, la Fédération Iranienne de Football n’a pas manqué de répondre à l’ex-international Allemand, évoquant le complot contre l’Algérie de 1982.

Même absente du Mondial, l’Algérie reste présentes dans tous les esprits. Jürgen Klinsmann, désormais consultant sur la BBC et membre du groupe d’étude technique de la FIFA, n’est pas prêt de l’oublier.

S’exprimant sur la rencontre entre l’Iran et le Pays de Galles, remporté par les premiers 2-0, l’ancien attaquant de la Mannshaft s’est ainsi permis une sortie qui ne manque pas d’audace sur le pays Asiatique : «Ce qui arrive n’est pas un hasard. C’est fait exprès. Cela fait partie de leur culture, c’est comme ça qu’ils jouent. Ils travaillent l’arbitre, le juge de touche, le 4e arbitre. Ils vous font perdre votre concentration, jouent sur vos nerfs. »

La fédération iranienne n’a manqué de lui répondre :« promet qu’en tant qu’Allemand, M. Klinsmann ne sera pas jugé pour le plus honteux épisode de l’histoire de la Coupe du monde […] quand l’Allemagne de l’Ouest et l’Autriche avaient arrangé un résultat » en 1982 ni pour ses « fameux plongeons spectaculaires », ni « pour aucune affaire politique ou historique en lien avec son pays 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here