Selon l’équipe, entre Pep Guardiola et Riyad Mahrez, c’est un peu je t’aime moi non plus. Encore décisif ce dimanche face à Chelsea, après avoir marqué un doublé, l’Algérien aimerait débuter plus de rencontres. Mais le technicien espagnol lui reproche une certaine inconstance, et parfois une forme de nonchalance. Néanmoins, Guardiola veut « être juste » et entend conserver son ailier à ce niveau le plus durablement possible.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here