Aïssa Mandi, la terrible nouvelle

Il y a du nouveau sur la blessure du défenseur international algérien du club espagnol de Villareal, Aïssa Mandi, sorti à la 14e minute de jeu lors du match que l’équipe d’Algérie a joué face au Mozambique à Maputo, et ce, pour le compte de la deuxième journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2026.

Malheureusement, ce n’est pas une nouvelle qui réjouir le sélectionneur national Djamel Belmadi et les millions de supporters de l’équipe d’Algérie. Selon les informations circulant sur la question, Aïssa Mandi souffre d’une entorse à la cheville. Il sera absent minimum quatre semaines. Il s’agit d’un sérieux problème pour l’équipe d’Algérie qui se prépare à participer à une compétition africaine majeure.

Un casse tête pour Belmadi

En effet, Aïssa Mandi souffre d’une entorse à la cheville et il devrait s’absenter entre trois et quatre semaines. C’est un coup dur pour son club du Villareal qui va être privé de son défenseur, même si financièrement, cette blessure va permettre au club d’encaisser un peu d’argent de la part de la Fédération internationale de football (FIFA).

Mais c’est aussi un coup dur pour les Verts dans la mesure où leur défenseur central ne sera sur pied que quelques jours avant le début du regroupement pour la Coupe d’Afrique des nations (CAN 2024) dont la phase finale est programmée pour janvier-février 2024 en Côte d’Ivoire. Que fera Djamel Belmadi pour gérer le cas Mandi ? Va-t-il le convoquer tout de même malgré le manque de forme et lui consacrer un entraînement spécial comme c’est le cas pour Youcef Atal ? Tout est possible, surtout qu’il a droit à 27 joueurs au lieu de 23 habituellement.