Islam Slimani « otage » du Coritiba FC ?

C’est le baisser de rideau sur le championnat brésilien et le Coritiba FC, club de l’avant-centre algérien Islam Slimani, est condamné au purgatoire, étant sûr qu’il évoluera en seconde division la saison prochaine. Après la relégation de son club, que fera l’attaquant des Fennecs ? Restera-t-il au Brésil pour jouer en seconde division ou trouvera-t-il un autre club dans un autre coin de la planète ?

 

Ce n’est pas facile de connaître les intentions ou les souhaits d’Islam Slimani en ce moment, mais ce n’est pas le cas des dirigeants du club brésilien qui n’hésitent pas à afficher leurs futures ambitions. C’est le cas du président du Coritiba FC, Carlos Amodeo, qui a rappelé que le contrat de l’attaquant algérien courait jusqu’à la fin de l’année 2024 et qu’il espérait le garder dans les rangs de son équipe.

Coritiba veut garder Slimani

« Slimani est un joueur de renommée mondiale, l’une des idoles de l’histoire du football de son pays. Il est venu ici et s’est parfaitement engagé dans le projet du Coritiba. Je loue le profil et le comportement de ce joueur. Son contrat avec nous se prolonge jusqu’au 31 décembre 2024, et nous n’avons aucun indicatif qu’il soit mécontent ou qu’il n’ait pas l’intention de respecter son contrat avec nous. Nous comptons sur Slimani comme l’une des références pour 2024 », a en effet fait savoir Carlos Amodeo à l’occasion d’une conférence de presse.

 

En fait, le patron du club brésilien compte beaucoup sur le meilleur buteur de l’histoire de l’équipe d’Algérie pour revenir parmi l’élite. Et il commence déjà à préparer la saison prochaine, notamment après le départ de l’entraîneur Thiago Kosloski. Il a déjà entamé l’évaluation de son effectif actuel, pour désigner les candidats au départ et les joueurs qui vont rester pour jouer en seconde division.

 

« Nous avons déjà réalisé une analyse approfondie grâce à notre département de marché constitué à la fin de la fenêtre de transfert de mi-saison. Nous avons une évaluation du marché des joueurs que nous pensons correspondre au profil de cette compétition, et cela doit être très clair. Avec l’arrivée du nouveau staff technique, nous approfondirons les négociations pour concrétiser les contrats de ces joueurs que nous jugeons appropriés. Nous espérons avoir des nouvelles dans les prochains jours à ce sujet », a précise le patron du Coritiba FC.

 

Slimani n’est plus maître de son destin

Donc, l’avenir d’Islam Slimani ne dépend pas seulement de sa volonté. Il dépend aussi de ce qu’il a signé à son arrivée en été au pays du football. Mais il semble que l’Algérien est bien représenté sur le plan juridique et qu’il a sûrement prévu une clause évoquant la relégation du club en division inférieure. A 35 ans, Slimani ne peut pas espérer un club européen de l’élite, à moins qu’il pense aller finir sa carrière dans un pays du Golfe, à l’instar de l’Arabie saoudite ou le Qatar.