Youcef Atal, l’énorme rebondissement ?

L’avenir de Youcef Atal au sein de l’OGC Nice continue de susciter l’attention. Suspendu par le club azuréen et annoncé sur le départ, le défenseur international algérien se trouve actuellement dans une situation délicate, avec un nouveau rebondissement.

L’affaire Atal, qui fait l’objet d’un procès pour « provocation à la haine raciale », a pris une tournure inattendue. Toutes les informations allaient bon train quant à son départ imminent de l’OGC Nice, d’autant plus que le club  l’aie écarté de ses plans après sa suspension par la Ligue. A 6 mois, de la fin de son contrat, le latéral droit voyait son avenir ailleurs. On parlait même d’un contact sérieux du côté de l’Arabie Saoudite.

Alors qu’on pensait que le sort de l’international algérien est définitivement scellé, on apprend finalement, qu’aucune demande de départ n’aurait été formulée à l’égard de Youcef Atal au sein de l’OGC Nice. Mieux encore, l’entraîneur, Francesco Farioli, aurait exprimé sa volonté de conserver le joueur et de le faire jouer pour le reste du championnat, allant à l’encontre des rumeurs de mise à l’écart.

Les dernières nouvelles indiquent même que le club azuréen aurait proposé une prolongation d’un an du contrat d’Atal dès la fin du mois d’octobre, en pleine tempête médiatique. Reste à savoir si le joueur âgé de 27 ans sera enclin à prolonger son engagement dans le sud de la France.

Cette situation tumultueuse soulève des interrogations quant à l’avenir immédiat de Youcef Atal.

Atal ne veut pas rester à Nice

Cependant, on croit savoir que l’international algérien se sent trahi par son club qui l’a abandonné en pleine tempête. L’international algérien ne veut plus continuer à jouer en France ni en Europe. Il préférerait aller dans un grand club en Arabie saoudite, qui sera très probablement, Al Ahli Djeddah où évolue Riyad Mahrez.