Décès de deux journalistes algériens en seulement 24 heures

C’est une semaine triste pour le monde de la presse en Algérie, et plus précisément de la presse sportive. En l’espace de 24 heures, la presse algérienne a perdu deux membres. Djamel Boukercha, ancienne voix du sport, du football à la chaîne III de la radio nationale et Amine Chikhi, photographe de presse, proche de la sélection algérienne.

En effet, Djamel Boukercha n’a pas eu beaucoup de temps pour profiter de sa retraite alors que notre confrère Amine Chikhi est parti trop jeune, laissant une maman meurtrie, une famille éplorée et des consœurs et des confrères tristes. Les deux défunts avaient un lien étroit avec le monde du football, en Algérie, puisqu’ils couvraient les événements et les manifestations sportifs depuis plusieurs années.

Les condoléances de la FAF

C’est ainsi que la Fédération algérienne de football (FAF) a rendu publics deux communiqués pour rendre hommage aux défunts et présenter ses condoléances à leurs proches. Le dernier a été publié, ce lundi 4 décembre, suite au décès du photojournaliste, Amine Chikhi pour présenter les condoléances du président et tous les membres de la FAF.

Dans le premier message publié la veille, il a été destiné à la famille du journaliste sportif de la chaîne III. « Le défunt Boukercha a été l’un des journalistes phares de la radio Chaîne III, notamment avec sa bonne humeur, ses commentaires originaux et ses grandes connaissances du monde du sport, où il a eu à couvrir plusieurs événements planétaires et continentaux, surtout en football », a affirmé la FAF dans son message de condoléances.