Christophe Galtier n’aime pas les Algériens ? Le témoignage d’Andy Delort

La tempête déclenchée contre l’ex-coach de l’OGC Nice et du PSG, Christophe Galtier, il y a plusieurs mois, a été déterrée cette semaine par le journal sportif français l’Equipe, en perspective du procès du technicien français programmé pour le 15 décembre pour harcèlement moral et racisme. L’article de l’Equipe fait parler des témoins, dont des joueurs et autres membres de l’encadrement du club niçois, entendus par la police dans le dossier du coach incriminé.

Dans ces témoignages, une phrase sort du lot. « Le pire, ce sont les Algériens. Ils sont toujours dans l’extrême », aurait dit Christophe Galtier, entre autres propos racistes écumant les accusations qui le ciblent. On l’accuse notamment de faire pression sur les joueurs pour qu’ils ne jeûnent pas pendant le ramadan, particulièrement les jours de match. Mais il y a un international algérien qui ne partage pas ces accusations, et c’est Andy Delort qui a joué sous la houlette de Galtier à Nice.

Andy Delort soutient Galtier

Invité par RMC Sport à s’exprimer sur la question, Andy Delort n’est pas rentré dans les détails dans son intervention, mais il a tenu à défendre Christophe Galtier, en racontant ce qu’il appelle une anecdote. « J’ai juste une anecdote que j’ai vécue et qui a été mise différemment (dans la presse). Lors d’un match à Clermont, ou à Lorient, le coach Galtier avait demandé à ceux qui faisaient le ramadan de se lever à 5h ou à 5h30 pour aller avec la diététicienne qui avait préparé un repas pour manger puisque l’on jouait à 13h ou à 15h. Il me semble que c’était à 13h », témoigne l’actuel attaquant d’Umm Salal.

Pour Andy Delort, Galtier voulait juste que les jeûneurs respectent certaines règles. Il poursuit : « Hicham Boudaoui, et c’est mon ami, est le seul qui ne s’était pas levé. La diététicienne a dit qu’il ne s’était pas levé donc le coach avait pris la décision de ne pas le faire démarrer. Ce qui peut être compréhensible à ce moment-là. Et dans les articles on a vu que Galtier avait refusé de faire jouer Boudaoui parce qu’il faisait le ramadan. Cela ne s’était pas passé comme ça. Il y a des choses ».