La FAF réagit aux graves critiques dont est victime Belmadi

La Fédération algérienne de football (FAF) a manifesté son soutien inconditionnel à Djamel Belmadi, en réaction aux critiques suscitées avant le coup d’envoi de la CAN 2024. Dans un communiqué publié ce mercredi 6 décembre, la FAF a tenu à clarifier la situation relative au contrat de Belmadi, soulignant qu’aucun problème n’existe.

La FAF a appelé l’ensemble des acteurs, y compris les médias nationaux, la famille du football, et les supporters de l’équipe nationale, à unir leurs forces derrière le sélectionneur national. L’instance fédérale soulignant l’importance du soutien en vue de la prochaine CAN 2024 en Côte d’Ivoire, a insisté sur l’impératif de répondre aux critiques incessantes visant Belmadi. Elle a également mis en avant les réalisations antérieures de l’équipe nationale pour renforcer la confiance envers le sélectionneur.

Le communiqué de la FAF intervient suite aux violentes critiques visant le sélectionneur lui reprochant de ne pas rester en Algérie pour suivre les matches du championnat national. Certains dénoncent aussi le fait que Belmadi ne passe en Algérie, que les quelques jours des stages et des rassemblements de l’équipe nationale.

Le contrat de Belmadi est en ordre

Affirmant de manière catégorique que le contrat de Belmadi est en ordre, la FAF a souligné l’importance de se concentrer sur l’unité surtout à l’approche d’un événement majeur tel que la CAN 2024. En réaction aux informations concernant l’hébergement du sélectionneur national, la FAF a tenu à dissiper toute ambiguïté, affirmant que toutes les obligations contractuelles sont scrupuleusement respectées par les deux parties.

En somme, la FAF a lancé un appel pressant aux médias nationaux, à la famille du football, et aux fervents supporters de l’équipe nationale, les invitant à se rassembler derrière Djamel Belmadi et à le soutenir pleinement dans sa mission visant à porter haut les couleurs nationales, particulièrement lors de la prochaine Coupe d’Afrique des Nations 2023 en Côte d’Ivoire.