Mahrez exclu du Ballon d’or africain : Les réactions

La Confédération africaine de football (CAF) est de nouveau au cœur d’une controverse, cette fois-ci concernant l’exclusion de Riyad Mahrez de la liste des prétendants au Ballon d’Or africain 2023. Malgré son triplé historique avec Manchester City, l’international algérien, grand favori pour le prix, se retrouve écarté de la course, suscitant une grosse indignation sur les réseaux sociaux.

Au cours de la saison précédente, Riyad Mahrez a brillé sur le terrain, participant à 47 matchs toutes compétitions confondues, marquant 15 buts et délivrant 13 passes décisives. Cependant, malgré ses performances exceptionnelles, il a été écarté de la liste des prétendants au titre du meilleur joueur africain de l’année. Une décision qui alimente la colère parmi les supporters de la star algérienne.

La décision controversée a déclenché une vague d’indignation, les supporters exprimant vivement leur mécontentement sur les médias sociaux. Aucun des trois autres candidats, à savoir Mohamed Salah, Achraf Hakimi et Victor Osimhen, n’a réussi à faire mieux que Mahrez, ce qui sème un grand doute.

Riyad Mahrez lui-même a réagi à cette décision via son compte Instagram, partageant une vidéo mettant en lumière ses moments marquants avec Manchester City au cours de la dernière année. La séquence présentait ses buts, ses passes et ses dribbles au cours de la saison qui s’est soldée par le triplé historique de Manchester City.

La toile s’indigne

Les réseaux sociaux se sont rapidement enflammés suite à cette exclusion, avec le journaliste franco-algérien Nabil Djelit exprimant son mécontentement de manière poignante : « Salah a des statistiques, mais il n’a aucun titre. Il n’a aucun rôle ici. Mahrez a remporté un triplé historique avec des statistiques individuelles solides, et même s’il a joué moins en Ligue des champions, son absence parmi les trois finalistes est une véritable honte ».

Un supporteur du club Al Ahl Djeddah a également réagi, déclarant : « L’Afrique a un roi et son nom est Mahrez ». Les critiques fusent également, dépeignant la CAF comme une institution corrompue, contrôlée par des intérêts financiers douteux et des pratiques de pots-de-vin.« L’Afrique et sa confédération corrompue contrôlée par des gangs financiers et des pots-de-vin,» a-t-il écrit.

Dans cette atmosphère de contestation, un utilisateur a questionné le choix des CAF Awards 2023 en déclarant : « Mahrez et l’USMA écartés !… les CAF Awards 2023 adhèrent-t-ils vraiment à la logique du football ? ». Cette interrogation souligne l’incompréhension générale et l’injustice ressentie par les supporters face à cette exclusion qui semble aller à l’encontre de toute logique sportive.