Maroc – CAN 2024 : Les gravissimes accusations de Adel Amrouche

Le sélectionneur algérien de la Tanzanie, Adel Amrouche, a fait une déclaration très forte qui ne risque pas de plaire aux  Marocains. D’ailleurs, il est devenu le sujet principal, pour ne pas dire la cible principale, de milliers d’internautes marocains, après ses propos tenus, dimanche 14 janvier, sur la chaîne sportive algérienne El Heddaf.

En effet, le sélectionneur de l’équipe de Tanzanie, versée dans le même groupe F que les Lions de l’Atlas, dans cette Coupe d’Afrique des nations (CAN 2024) a évoqué la programmation du match Maroc-Tanzanie pour ce mercredi 17 janvier à 21h00. Et c’était suffisant pour charger la Fédération marocaine de football (FRMF) et son président Fouzi Lekjaa, sans les citer, les accusant de faire la pluie et le beau temps à la Confédération africaine de football (CAF).

Adel Amrouche : « Le Maroc décide de tout »

En fait, selon Adel Amrouche, la Tanzanie a demandé à jouer dans l’après-midi mais le match face à la sélection marocaine a été programmée en soirée. C’est ce qu’il lui a fait dire qu’ils « déterminent tout dans le football africain ». Le sélectionneur algérien de la Tanzanie ne cite ni le Maroc, ni Lekjaa, ni même la CAF dans ses propos, mais les téléspectateurs ont vite compris de qui il parlait puisque cette idée que la CAF se trouve sous l’influence des Marocains, est très partagée, surtout après l’épisode de l’attribution de l’organisation de la CAN 2025.

Adel Amrouche est même allé plus loin dans ses accusations. « ils choisissent aussi leurs arbitres. Nous restons spectateurs car ils déterminent tout », a-t-il ajouté en réponse au journaliste d’El Heddaf, précisant cependant que la Tanzanie « va jouer contre une grande équipe, mais aussi contre d’autres choses dans les coulisses ». Adel Amrouche est vite pris pour cible par les internautes marocains qui demandent des sanctions à son encontre.