Saïd Benrahma, l’histoire n’est pas finie

L’histoire de Saïd Benrahma avec West Ham n’est pas encore terminée. En effet, s’il y a des joueurs algériens pour qui le mercato hivernal est très animé, pour ne pas dire très agité, c’est bien l’ailier gauche de West Ham United Saïd Benrahma et l’arrière gauche du FC Nantes Jaouen Hadjam. Pour ce qui de Saïd Benrahma, les Hammers résistent fortement aux « assauts » de l’Olympique lyonnais, l’Olympique de Marseille et les Wolverhampton Wanderers, ainsi que d’autres clubs de Premier League comme Fulham et Brentford.

Le mercato est en effet très agité pour l’ailier gauche de West Ham United qui ne joue pas vraiment en club et qui cherche à changer d’air. Les nombreux clubs (dont deux français et trois anglais) qui le convoitent sérieusement n’ont pas encore convaincu les dirigeants des Hammers de leur céder le joueur. Mais ces derniers ne sont pas prêts à brader l’attaquant international algérien dont la valeur marchande est de 22 millions d’euros, selon Transfermarkt.

West Ham refuse une offre de l’OM

Il faut dire que si pour cela, la direction de West Ham va rejeter les offres, elle n’hésitera pas à le faire. Et c’est ce qu’elle a fait cette semaine avec l’offre présentée par l’Olympique de Marseille. Les Phocéens ont, en effet, fait une première offre, selon le site spécialisé Foot Mercato, mais elle ne satisfait pas les employeurs de Saïd Benrahma.

En fait, les Marseillais ont proposé un prêt avec option d’achat pour l’international algérien qui n’a pas fait partie du voyage en Côte d’Ivoire avec les Fennecs. Pour Foot Mercato, l’Olympique de Marseille ne compte pas lâcher prise et compte bien revenir à la charge et devancer la concurrence, mais ses dirigeants sont-ils prêts à débourser les 23 millions d’euros réclamés par les Hammers pour Saïd Benrahma ? Rien n’est moins sûr.