L’Algérie privée de ses cadres face au Burkina Faso ?

L’équipe d’Algérie affrontera, samedi 20 janvier, la sélection du Burkina Faso pour le compte de la deuxième journée de la phase des poules de la Coupe d’Afrique des nations (CAN 2024), après le match nul concédé lundi face à l’Angola. Si l’attaquant Mohamed Amoura pourrait être aligné après avoir purgé son match de suspension face à l’Angola, il y a une sérieuse menace sur trois joueurs sur les quatre ayant écopé de cartons jaunes lors du premier match à Bouaké.

En effet, l’Algérie a été particulièrement pénalisée face aux Palancas Negras, avec quatre cartons jaunes distribués par l’arbitre sénégalais de la rencontre respectivement à Ramy Bensebaïni, Nabil Bentaleb, Ismaël Bennacer et Youcef Atal. Quatre cartons qui risquent de peser sur la suite du parcours des Fennecs dans cette Coupe d’Afrique.

Algérie : Plusieurs joueurs suspendus ?

En fait, le risque est bien réel et il se pose dès ce match contre le Burkina Faso qui risque de se jouer sans trois des quatre joueurs sanctionnés face à l’Angola, à savoir Ramy Bensebaïni, Ismaël Bennacer et Nabil Bentaleb. Ces trois joueurs ont déjà écopé de cartons jaunes lors des éliminatoires de cette CAN 2024 et il est donc possible que ces cartons des qualifications soient comptabilisés pour la suspension, à moins que la CAF remet à zéro le calcul à chaque phase finale d’une CAN.

Alors Bensebaïni, Bennacer et Bentaleb sont-ils suspendus face aux Etalons du Burkina Faso pour cumul de cartons jaunes ? Les trois ont écopé d’un carton face à l’Angola et au moins une fois lors des éliminatoires. Ismaël Bennacer et Nabil Bentaleb ont reçu un carton jaune le même jour face au Niger, en juin 2023 à Tunis. Pour ce qui est de Ramy Bensebaïni, c’était le premier match des éliminatoires face à l’Ouganda, en juin 2022.

La question qui se pose aujourd’hui est si ces cartons écopés lors des qualifications de la CAN 2024 seront comptabilisés, sachant que Mohamed Amoura a été interdit de jouer face à l’Angola pour cumul de cartons lors des éliminatoires. Mais Amoura a eu les deux cartons en qualifications alors que Bennacer, Bentaleb et Bensebaïni ont un seul carton en qualifications et un autre en phase finale. Le dernier mot revient à la Confédération africaine et son règlement mais la vigilance de la Fédération algérienne est requise dans cette situation.