La réponse cinglante de Belmadi au sujet Riyad Mahrez

L’Algérie a mal débuté son parcours à la CAN 2023, qui se déroule depuis le 13 janvier en Côte d’Ivoire, en se faisant accrocher par la modeste sélection de l’Angola (1-1). Parmi les raisons invoquées de ce semi-échec par les spécialistes, il y a la mauvaise prestation du capitaine des Fennecs, Riyad Mahrez. Belmadi n’a pas trop tardé pour prendre la défense de son capitaine. 

À l’instar de la majorité de ses coéquipiers, Riyad Mahrez, a en effet réalisé une prestation au dessous de la moyenne lundi dernier face à l’Angola, pour le compte de la première journée de la phase de poules (Groupe D) de la CAN 2023. Depuis, les critiques n’ont pas cessé de pleuvoir sur la capitaine des Verts et de son entraîneur Djamel Belmadi.

Nombreux les observateurs qui réclament des changements dans l’effectif dès le prochain match prévu ce samedi contre le Burkina-Faso. Des changements qui passeraient par des réglages dans le milieu de terrain et de l’attaque des Verts avec notamment la mise sur le banc de Riyad Mahrez et l’incorporation d’une autre joueur à sa place sur le flanc droit de l’attaque des Verts.

Belmadi prend la défense de Mahrez

Face aux critiques acerbes qui ont ciblé Riyad Mahrez le sélectionneur national Djamel Belmadi, s’est montré inflexible en tenant à défendre becs et ongles, son capitaine. Interrogé ce vendredi en conférence de presse au stade de Bouaké à la veille du match Algérie-Burkina Faso, sur les nombreuses critiques qui ont ciblé Riyad Mahrez, le premier responsable de la barre technique des Verts, a pris sa défense et a assuré que son capitaine n’en est aucunement perturbé.

« Mahrez est champion d’Europe et il n’en a rien à faire des critiques »

« Les critiques sur Riyad Mahrez ne datent pas d’aujourd’hui », a lancé Belmadi. « En 2019, il était critiqué également. Il est champion d’Europe et il n’en a rien à faire de ces critiques », ajoute Belmadi qui semble très remonté contre certains analystes de nombreuses chaînes TV, qui ne l’ont pas ménagés à l’issue du match contre l’Angola en raison de ses choix tactiques.

« On n’écoute pas ce que disent les gens sur les plateaux TV. Nous sommes concentrés sur nous-mêmes et sur le prochain match », ajoute-t-il en réponse à ceux qui réclament la mise sur le banc de Riyad Mahrez. Interrogé aussi sur le manque de percussion de son équipe sur la côté droit où évolue justement Mahrez, Belmadi a pris à nouveau la défense de son joueur en évoquant un « concours de circonstance ».

« On avait l’habitude d’avoir un vrai équilibre en attaque sur les côtés. L’adversaire peut aussi être bon sur un côté. Après à gauche il y’a des automatismes. Peut être que notre côté droit a été moins inspiré. C’est plus un concours de circonstances qu’autre chose », explique-t-il. Interrogé sur son intention de changer son schéma tactique demain contre le Burkina Faso, Djamel Belmadi n’a pas voulu se prononcer.