Algérie : Ce qui s’est vraiment passé dans le vestiaire après le fiasco

L’élimination de l’équipe nationale d’Algérie de la CAN 2024, face à la Mauritanie (0-1), a provoqué une onde de choc dans le vestiaire des Fennecs. C’est la fin d’une ère et d’une génération de joueurs qui devront laisser la place aux jeunes.

À la fin du match face à la Mauritanie, les joueurs algériens sont rentrés dans le vestiaire, visiblement abattus. Un silence lourd régnait, mêlé à la déception et à l’incompréhension. Certains joueurs, à l’instar de Fares Chaïbi, ressentaient l’injustice après sa mise à l’écart des matchs contre le Burkina Faso et la Mauritanie, malgré des performances en premier match.

Ce qu’a dit Belmadi aux joueurs

Djamel Belmadi, le dernier à franchir le seuil des vestiaires, était le centre de l’attention. Il a débuté son discours en saluant tous les présents, exprimant sa gratitude pour leur dévouement et leur patience. « Certains joueurs envisagent de prendre leur retraite internationale. Ils méritent toute notre gratitude pour tout ce qu’ils ont accompli. D’autres choisiront de rester, je leur souhaite succès et réparation », a-t-il déclaré d’emblée.

Assumant la pleine responsabilité de l’échec, Belmadi a ensuite prononcé des adieux émouvants en prenant chaque joueur dans ses bras. Il a ensuite salué les membres du staff technique et médical. S’adressant aux jeunes joueurs, le champion d’Afrique 2019, a déclaré « ceux qui vous ont précédés ont connu des moments de joie et d’autres difficiles comme celui-ci. Vos débuts ont été compliqués, je vous souhaite de vivre des périodes meilleures, de remporter des victoires et des titres dans le futur ».

La fin d’une ère en équipe d’Algérie

La démission de Djamel Belmadi, qui avait mené l’Algérie à la victoire en CAN 2019, marque la fin d’une ère pour les Fennecs. Son départ laisse place à une nouvelle phase de réflexion et de reconstruction pour le football algérien. La Fédération algérienne est à la recherche d’un nouvel sélectionneur pour mener les Fennecs lors des prochains challenges. Plusieurs cadres à l’image de Mahrez, M’bolhi, Feghouli devront annoncer leur retraite dans les prochains jours. Le nouvel entraineur entamera un grand chantier de reconstruction en prévision de la CAN 2025 au Maroc.