Le plan surprenant de l’Algérie pour Hervé Renard

L’Algérie a un plan pour Hervé Renard, considérée comme la priorité absolue de la FAF. Le technicien français sous contrat jusqu’à août avec l’EDF féminine, veut aussi venir. 

Djamel Belmadi n’est plus sélectionneur de l’équipe d’Algérie, près de six années après son arrivée à la tête des Fennecs. Il paie cash l’élimination prématurée de son équipe en Coupe d’Afrique des nations (CAN 2024) qui se déroule en Côte d’Ivoire du 13 janvier au 11 février. L’on ne connaît pas encore son successeur mais les supputations citent plusieurs noms, mais insiste sur le Français Hervé Renard qui s’occupe actuellement de l’équipe de France féminine.

Il faut dire que le technicien français qui a déjà été sélectionneur de plusieurs équipes africaines, a déjà réagi aux supputations, en rappelant qu’il était déjà en poste jusqu’au mois d’août 2024. « Je suis touché par l’intérêt que me porte les Algériens (…) Je suis sous contrat avec la Fédération française de football jusqu’en août 2024. Je suis donc concentré sur l’équipe de France et sur les Jeux olympiques de Paris », a-t-il déclaré à un média privé algérien.

Malgré cette déclaration du technicien français, l’on sent une certaine insistance du côté algérien. Si sa réponse est on ne peut plus claire pour cette fin janvier, certains Algériens, notamment du côté de la Fédération algérienne de football (FAF), ont vu dans sa réaction un intérêt à prendre en charge l’équipe d’Algérie après les Jeux olympiques de Paris (JO 2024). Les deux parties ont déjà entamé les discussions, malgré la complexité du dossier.

Bougherra avant Hervé Renard ?

Mais que fera la FAF de son équipe nationale de janvier à août si elle décide de prendre Hervé Renard pour remplacer Djamel Belmadi ? Certaines voix estiment que l’Algérie pourrait prendre un sélectionneur par intérim qui prendra le poste d’adjoint dès l’arrivée du technicien Hervé Renard en août, citant même Madjid Bougherra. Mais, il faut dire que ce serait compliqué car l’ancien sélectionneur de l’équipe A’ de l’Algérie n’acceptera pas de quitter son poste au Qatar pour un intérim ou même pour le poste d’adjoint.