La colère noire de Belmadi contre la FAF

Belmadi, ancien sélectionneur de l'Algérie lors de la CAN 2023 ©Guetty image

Le dernier communiqué de la FAF, n’a pas été sans susciter la colère de Djamel Belmadi. Ce dernier qui se trouve actuellement au Qatar, où il réside avec sa famille, aurait mal digéré la dernière sortie de la FAF à son encontre. Et il l’a d’ailleurs affirmé à ses proches.   

Alors que les Fennecs ont quitté la CAN 2023, dès le premier tour, voilà qu’une nouvelle polémique éclate avec le bras de fer qu’ont engagé Walid Sadi, président de la Fédération algérienne de football (FAF), et le sélectionneur national Djamel Belmadi à propos du contrat qui lie les deux parties et des indemnités de départ de ce dernier.

Le communiqué au vitriol publié par la FAF dans la nuit de mardi à travers lequel elle a chargé violemment le désormais ancien sélectionneur des Fennecs Djamel Belmadi, a été mal accepté par ce dernier. Des sources ont révélé au site « Winwin » que Djamel Belmadi, qui se trouve actuellement à Doha, au Qatar est en état de choc la dernière sortie de la Fédération algérienne à son encontre.

Djamel Belmadi a mal réagi au communiqué de la FAF

Djamel Belmadi n’a pas apprécié la façon avec laquelle l’instance dirigeante du football algérien a traité l’affaire de la résiliation de son contrat et surtout le contenu du dernier communiqué. Pour Djamel Belmadi, la FAF n’aurait pas dû divulguer certaines choses qui devaient rester secrètes, à propos de cette affaire. Il l’a d’ailleurs exprimé à ses proches, selon la même source.

Walid Sadi et Djamel Belmadi

En lisant le contenu du communiqué de la FAF, Djamel Belmadi a affirmé à ses proches qu’il ne s’attendait pas que cette dernière procède de telle manière à son encontre et qu’elle s’attaque à lui violemment. Djamel Belmadi n’a pas aimé le fait que l’instance de Walid Sadi, se focalise dans son communiqué que sur les points négatifs de son parcours avec les Fennecs afin de lui porter la responsabilité de l’échec à la CAN 2023.

Djamel Belmadi sera de retour en Algérie

C’est donc le contenu de ce communiqué qui a fait sortir Belmadi de ses gonds lui qui a affirmé à ses proches qu’il n’est pas le seul responsable du mauvais parcours des Fennecs en Côte d’Ivoire. Il refuse de porter seul la responsabilité et ce quels que soient les arguments de la FAF, ajoute-t-il. Djamel Belmadi a reproché aussi à la FAF le fait de ne pas avoir rappelé son parcours avec les Fennecs et les bons résultats qu’il avait réalisé avec eux, avant cette CAN en Côte d’Ivoire.

Par ailleurs, les sources de Winwin, révèlent que Djamel Belmadi a décidé de revenir en Algérie dans les prochains jours afin de régler l’affaire de son contrat avec la FAF. Djamel Belmadi a affirmé à ses proches qu’il compte rencontrer à nouveau le président de la FAF, Walid Sadi. Une rencontre durant laquelle Belmadi va aborder les modalités de la résiliation de son contrat avec la FAF et quitter ainsi définitivement son poste de sélectionneur national.

L’ancien coach des Fennecs a révélé également à ses proches qu’il ne compte aucunement porter l’affaire de son contrat avec la FAF devant la FIFA. Belmadi affirme aussi qu’il n’est pas intéressé par les indemnités de la résiliation de son de son bail , comme cela avait été indiqué par la FAF dans son dernier communiqué. Djamel Belmadi chercherait uniquement à défendre son image auprès de l’opinion publique, après toute la polémique qui a suivie l’annonce de son départ de la barre technique des Fennecs, ajoute la même source.