Halilhodzic et Renard oubliés, l’Algérie choisit sa nouvelle priorité

L’élimination prématurée de l’Algérie lors de la CAN-2024 a sonné la fin de l’ère Djamel Belmadi. La Fédération algérienne de football (FAF) est en quête d’un nouveau sélectionneur capable de relever le défi.

Plusieurs noms ont été évoqués pour prendre la place de Djamel Belmadi. Zinedine Zidane, Hervé Renard et Vahid Halilhodžić étaient les candidats les plus sérieux mais pour des raisons diverses, les trois pistes ont été abandonnées par la FAF.

La Fédération algérienne est à la recherche de nouvelles options et parmi les candidats pressentis, un nom attire l’attention : Marcel Koller. L’expérimenté technicien suisse, actuellement en poste à Al Ahly de Caire, semble cocher toutes les cases pour succéder à Djamel Belmadi.

Fort d’une riche carrière d’entraîneur, Koller a notamment dirigé l’équipe nationale autrichienne pendant huit ans, la menant à son meilleur classement FIFA (23ème) et à une participation à l’Euro 2016. Sa connaissance approfondie du football africain, acquise lors de son passage à Al Ahly, constitue un atout majeur pour la FAF.

La FAF installe une commission

Le poste de sélectionneur de l’Algérie est loin d’être une sinécure. Le futur coach devra composer avec une pression médiatique intense et des attentes élevées de la part des supporters. Koller, habitué aux exigences du haut niveau, semble prêt à relever ce défi.

La FAF est consciente de l’importance de designer un sélectionneur de niveau mondial, s’active pour trouver l’homme providentiel capable de remettre la sélection sur les bonnes rails. L’instance footballistique a d’ailleurs, mis en place une commission Ad-Hoc afin d’examiner les candidatures au poste de sélectionneur national. Le nom de Marcel Koller serait parmi les candidats les plus revérifiés.