Ces personnes choisiront le nouveau sélectionneur de l’Algérie

La Fédération algérienne de football (FAF) est toujours à la recherche d’un technicien qui prendra la place de Djamel Belmadi à la tête de la sélection algérienne, après son élimination prématurée de la Coupe d’Afrique des nations (CAN 2024) qui se poursuit encore en Côte d’Ivoire. Elle a annoncé, dimanche, l’installation d’une commission ad-hoc qui sera chargée d’étudier les candidatures pour le poste de sélectionneur des Fennecs.

Et effectivement, l’Instance présidée par Walid Sadi qui n’avait pas annoncé la composante de cette commission appelée à donner des recommandations dans une dizaine de jours, a choisi des noms qui tournent autour de la FAF et de l’équipe nationale d’Algérie. A commencer par le Directeur technique national, Ameur Mansoul, qui a été désigné comme président de la commission adh-hoc. C’est lui qui a remplacé en octobre Mustapha Biskri à son poste, peu après l’élection de Walid Sadi à la tête de la FAF.

Ensuite, la commission ad-hoc compte également l’ancien international Boualem Laroum, le directeur de la formation, Fouad Chiha ainsi que Karim Kaced, membre du bureau fédéral de la FAF. Mais il faut préciser qu’il y aurait des soucis avec deux personnalités sportives qui ont été invitées à siéger au sein de cette commission.

Le nouveau sélectionneur de l’Algérie annoncé avant le 15 février

En effet, selon des sources proches de l’Instance de Dely Brahim, Kaci Saïd s’est retiré après avoir donné initialement son accord. Rien n’a filtré sur son retrait, des rumeurs évoquant un problème d’incompatibilité d’humeur. Les mêmes sources précisent que l’ancien sélectionneur Rabah Saadane n’a pas encore donné son accord pour rejoindre cette commission ad-hoc. Cela dit, la commission a été instruite de donner ses recommandations dans 10 jours, ce qui signifie que l’Algérie devrait avoir un nouveau sélectionneur le 15 février.