Algérie : Nouveau candidat pour le poste de sélectionneur

Walid Sadi et Djamel Belmadi

On continue à parler de la succession du désormais ex-sélectionneur national Djamel Belmadi à la tête de la barre technique de l’équipe d’Algérie. En plus de l’installation par la Fédération algérienne de football (FAF) de la commission ad hoc chargée d’étudier les candidatures, l’un des candidats s’est exprimé dans les colonnes du quotidien algérien l’Expression, confirmant notamment son dépôt de candidature auprès de la FAF.

En effet, l’un des candidats à la succession n’est autre que le sélectionneur de la Gambie, le Belge Tom Saintfiet, qui a présenté sa démission à la Fédération gambienne de football, après six années de bons et de loyaux services. Il dit ambitionner de diriger une équipe qui jouera régulièrement les grandes compétitions et qui visera des titres. Donc, c’est naturellement qu’il a postulé pour le poste de sélectionneur des Fennecs.

Tom Saintfiet rêve de devenir sélectionneur de l’Algérie

« Je veux travailler avec une équipe qui me permettra de jouer les grands tournois de manière régulière et remporter des titres », a en effet fait savoir Tom Saintfiet qui n’a pas manqué d’affirmer qu’il a aussi reçu une offre pour un long bail d’une sélection asiatique, soulignant également « l’intérêt de la Tunisie et d’autres sélections en Afrique, à l’instar de la Côte d’Ivoire, le Ghana et du Cameroun ».

Mais visiblement, Tom Saintfiet n’a d’yeux que pour l’Algérie, même s’il montre un peu de fierté en précisant qu’il allait étudier toutes les offres pour voir ensuite ce qu’il va se passer. D’ailleurs, il n’a pas hésité à dire que « diriger une équipe comme l’Algérie est un challenge qui m’intéresse beaucoup ».

Le technicien belge et ancien défenseur de quelques clubs de Belgique, bientôt 51 ans, a toujours suivi le football algérien, et ce, depuis son enfance, dit-il. C’est dire que son intérêt pour l’Algérie est très vieux. « Je suis un amateur du football algérien, je suis né en 1973 et je me rappelle encore bien de l’épopée de cette équipe de 1982 qui a émerveillé le monde. Les Madjer, Belloumi et les autres stars de l’équipe algérienne », a-t-il estimé.

Autre témoignage ? « L’Algérie est un grand pays du football, avec une organisation au plus haut niveau. Les qualités des joueurs sont là aussi pour aller remporter des titres lors des prochains tournois africains et tenter aussi d’aller le plus loin possible lors de la prochaine Coupe du monde. Il y a de très bons joueurs qui évoluent dans un niveau très relevé et diriger une équipe comme l’Algérie est un challenge qui m’intéresse beaucoup », a conclu Tom Saintfiet.