L’Algérie écarte Hugo Broos pour une improbable raison

L’Algérie recherche un nouveau sélectionneur pour succéder à Djamel Belmadi, mais la piste menant à Hugo Broos semble compromise. Selon une source au sein de la Fédération Algérienne de Football (FAF), la candidature du sélectionneur de l’Afrique du Sud est rejetée.

Le principal motif de ce rejet réside dans les propos controversés tenus par le passé, par Hugo Broos lors d’une conférence de presse. Il avait exprimé son manque d’affinité avec l’Algérie, fustigeant la violence des supporters et jugeant leur comportement inacceptable.

L’actuel sélectionneur de l’Afrique du Sud a également imputé son départ d’Algérie non pas à ses résultats décevants, mais à la pression excessive exercée par les fans. De plus, il a ouvertement critiqué la couverture médiatique de son travail en Algérie.

Le fait que Broos lance des déclarations incendiaires contre ses collaborateurs et les instances dirigeantes, comme lors de son passage à la JS Kabylie, n’a pas plaidé en sa faveur. Il avait même accusé les supporters de la JS Kabylie d’être responsables de la mort d’Albert Ebossé.

Hugo Broos, un choix trop risqué

Ses différends avec la Fédération camerounaise de football lors de son passage à la tête des Lions Indomptables ont également renforcé les réticences de la FAF. Malgré son succès en conduisant l’Afrique du Sud en demi-finale de la CAN 2024, ses antécédents conflictuels ont poussé la FAF à conclure qu’une collaboration avec Hugo Broos serait trop risquée.

La FAF poursuit donc ses recherches pour trouver le successeur idéal de Djamel Belmadi, un technicien capable de répondre aux attentes élevées du public algérien et de mener l’équipe nationale vers de nouveaux succès.