Le nombre impressionnant de candidats pour succéder à Belmadi

Walid Sadi et Djamel Belmadi

La Commission de sélection du nouvel entraineur national, relevant de la Fédération Algérienne de Football (FAF), a révélé avoir reçu 20 candidatures de coachs aspirant à prendre en charge l’équipe d’Algérie.

Selon Mohamed Maouche, membre de la commission, 20 candidatures ont été reçues. La commission, composée de sept techniciens du football algérien, a pour mission de choisir le successeur de Djamel Belmadi, qui a été limogé après la Coupe d’Afrique des Nations 2024. Pour Maouche, la tâche n’est pas facile. « Le choix du nouvel entraîneur est important pour l’avenir de l’équipe nationale », a-t-il souligné. « Nous devons trouver un coach compétent et expérimenté, capable de faire face aux défis qui nous attendent ».

La commission Ad-Hoc a déjà établi une short-list de 8 candidats potentiels sur la base de critères précis tels que le parcours professionnel, l’expérience en Afrique, le salaire et la maîtrise de la langue. Cette liste préliminaire sera soumise au président de la FAF, Walid Sadi, qui aura le dernier mot.

Aucun entraîneur local ne figure sur la liste, à l’exception d’Abdelhak Bencheikha, qui a remporté la Coupe de la CAF et la Supercoupe africaine avec l’USM Alger. Le président de la FAF a exprimé son souhait d’avoir un entraîneur de renommée internationale, capable de rivaliser avec les meilleures équipes d’Afrique et du monde.

Petkovic et Queiroz pressentis

L’annonce officielle du nom du nouveau sélectionneur devrait intervenir dans les prochains jours. La commission a pour objectif de présenter ses résultats avant le 15 février prochain, afin que le nouveau staff technique soit opérationnel pour le tournoi de football prévu en mars.

Parmi les noms qui circulent, on trouve notamment Vladimir Petkovic, Carlos Queiroz, Hubert Velud, l’ancien sélectionneur national, Vahid Halilhodzic. La succession de Djamel Belmadi est un enjeu majeur pour la FAF. Le nouvel entraîneur aura la lourde tâche d’améliorer le niveau de performance de l’équipe nationale, qui a connu une période d’échecs successifs ces dernières années.