Belmadi, la FAF change brusquement de position

FAF – Le feuilleton de la succession de Djamel Belmadi à la tête de la barre technique de la sélection de l’Algérie connaît un nouveau rebondissement que l’on peut qualifier de surprenant. Au moment où toute la planète footballistique algérienne est convaincue que le futur sélectionneur de l’Algérie serait le technicien portugais Carlos Queiroz qui a déjà entraîné les sélections de l’Iran et de l’Egypte, entre autres, un autre nom a fait son apparition et est présenté comme le nouveau favori de Walid Sadi.

En effet, les informations qui circulent en ce mercredi 14 février sont lunaires. Selon des sources proches de la Fédération algérienne de football (FAF), le président Walid Sadi a fait une grosse marche-arrière dans l’opération de remplacement de Djamel Belmadi à la tête de la sélection algérienne.Il aurait carrément laissé tomber la piste de l’ancien sélectionneur de l’Iran, Carlos Queiroz, pour se tourner vers un autre technicien de la même nationalité.

La FAF veut désormais José Peseiro

C’est un changement de cap étrange dans la mesure où l’arrivée de Carlos Queiroz était quasiment actée du côté de la maison de Dely Brahim, mais les mêmes sources expliquent que le patron du football algérien s’est tourné vers le technicien portugais, José Peseiro, qui a conduit le Nigeria à la finale de la CAN 2024. Une finale perdue face au pays organisateur, la Côte d’Ivoire, par deux buts à un. Un technicien portugais qui n’a pas une grande expérience avec les sélections, ayant pris en charge seulement deux sélections avant le Nigeria, soit l’Arabie saoudite et le Venezuela.

Il importe de relever que ceux qui ont fait fuiter tentent d’expliquer ce changement brusque de la position de la FAF. L’on dit que Walid Sadi aura été refroidi par les exigences de Carlos Queiroz, mais personne n’a évoqué la nature de ces exigences. S’agit-il d’exigences financières ou non ? Les mêmes sources ne le disent pas mais se contentent de préciser que le président de la FAF aurait déjà entamé les discussions avec le sélectionneur finaliste de la dernière CAN.