Algérie : Une nouvelle date de l’annonce du nouveau sélectionneur fixée ?

Le suspense touche à sa fin. La Fédération algérienne de football (FAF) devrait annoncer le nom du futur sélectionneur des Verts ce mercredi 21 février 2024, sauf surprise de dernière minute. Deux candidats se distinguent : José Peseiro, l’entraîneur portugais du Nigeria, et Vladimir Petković, l’ancien sélectionneur de la Suisse.

La désignation du nouvel entraîneur de l’Algérie s’est avéré une mission compliquée. A un mois de la date FIFA du mois de mars, la fédération algérienne n’a pas encore trouvé le successeur de Djamel Belmadi. Il est impératif que l’équipe nationale ait un sélectionneur en place pour ce rendez-vous important, d’autant plus que l’Algérie accueillera en mars, un tournoi international avec la participation de trois autres nations.

Pour le moment, deux candidats sont toujours en lice pour remplacer Belmadi. Il s’agit de José Peseiro, l’expérimenté entraîneur portugais, et Vladimir Petković, l’ancien sélectionneur de la Suisse. Les deux techniciens auraient tous deux reçu des avant-contrats de la FAF. L’identité du successeur de Djamel Belmadi sera décidée lors de la réunion du bureau fédéral prévue mercredi 21 février.

Un plan B en cas d’échec des négociations

Cependant, la FAF se montre prudente et envisage d’ores et déjà un plan B. Si les négociations avec Peseiro et Petković échouent, un entraîneur intérimaire pourrait être nommé jusqu’au mois d’août. Cette option permettrait de maintenir la stabilité au sein de l’équipe en attendant, Hervé Renard qui sera libre de tout engagement à partir de cette date.

En attendant, les supporters algériens restent dans le flou total. Un mois après l’élimination précoce de l’Algérie à la CAN 2024, la Fédération algérienne de football n’a toujours pas trouvé de successeur à Djamel Belmadi. Le manque de communication de la fédération ajoute de l’incertitude et laisse libre cours aux rumeurs.

Le 18 mars prochain, les sélections nationales à travers le monde auront l’occasion de se disputer des matchs amicaux lors de la fenêtre FIFA. L’Algérie, qui a connu une CAN catastrophique, n’a toujours pas pansé ses plaies et se retrouve dans une situation incertaine.

Vingt-quatre jours après le tweet du président de la FAF, Walid Sadi, annonçant la fin de mission de Djamel Belmadi, le contrat du sélectionneur national n’a toujours pas été résilié. De plus, aucun successeur n’a été désigné.