FAF : Nouveau poste pour Walid Sadi

L’Union nord-africaine de football (UNAF) a renouvelé ses instances en plébiscitant l’Egyptien Gamel Allam comme président alors que le président de la Fédération algérienne de football (FAF) Walid Sadi a été intronisé premier vice-président de l’Union. Le président sortant, le Libyen Abdelhakim Shelmani a aussi été nommé deuxième vice-président à l’occasion de l’Assemblée générale de l’organisation qui a eu lieu au siège de l’UNAF à Tunis.

En effet, le nouveau bureau de l’UNAF a été installé pour un mandat de quatre années, soit de 2024 à 2027 incluse. Il est utile de faire savoir que le fonctionnement au sein de l’UNAF est organisé sous la forme d’une présidence tournante. Abdelhakim Shelmani a dirigé l’UNAF depuis son installation en 2019.

Son mandat ayant expiré, il a été élu vice-président de la Confédération africaine de football (CAF) dans une élection organisée en été 2023 et qui l’a vu battre l’ancien président de la FAF, Djahid Zefizef. Et c’est cette défaite devant le Libyen Shelmani qui a valu son poste à Zefizef et qui a permis l’arrivée de Walid Sadi à la tête de la Fédération algérienne.

Le président de la FAF a donc un nouveau poste de responsabilité dans une organisation régionale comme l’Union nord-africaine de football. Il est vice-président de l’UNAF mais aussi président de la commission des compétitions de la même organisation qui compte cinq fédérations membres, en l’occurrence celles de l’Algérie, du Maroc, de la Tunisie, de la Libye et de l’Egypte.

En évoquant l’épisode de la défaite de Djahid Zefizef dans la course vers le poste de vice-président de l’Instance africaine de football, de nombreux observateurs et même les supporters s’interrogent sur les intentions de l’actuel président de la FAF. Ils se demandent surtout s’il a l’intention de se présenter au poste de vice-président de la CAF.