Le plan idéal de la FAF pour remplacer Belmadi

La Fédération algérienne de football (FAF) se retrouve face à un énorme défi pour trouver le remplaçant de Djamel Belmadi. Plusieurs options se sont avérées infructueuses poussant Walid Sadi à envisager des solutions alternatives.

La piste d’un entraineur intérimaire peut offrir la possibilité de temporiser et d’évaluer les candidats potentiels. Cette solution pragmatique permettrait d’éviter une décision hâtive et de s’assurer de choisir le profil adéquat pour le poste du sélectionneur des Fennecs. Pour le moment, au moins quatre pistes explorées par la FAF n’ont pas abouti. Zinédine Zidane a décliné « poliment » l’offre de la FAF préférant attendre un autre projet sportif. Vahid Halilhodzic et Carlos Queiroz n’étaient pas enthousiastes à prendre en charge l’équipe d’Algérie dans le contexte actuel, alors qu’Hervé Renard est lié par un contrat avec la fédération française jusqu’en aout 2024.

Actuellement, deux autres noms sont évoqués. Il s’agit de José Peseiro et de Vladimir Petkovic, mais le premier est sous contrat avec le Nigeria et le deuxième n’a pas d’expérience dans le football africain. En conséquent, La FAF devrait peut-être, prendre le temps nécessaire pour trouver le successeur idéal, sans se précipiter.

La FAF prête à attendre Hervé Renard ?

En effet, la piste d’Hervé Renard, libre à partir d’août, pourrait être viable pour la fédération algérienne. Son expérience en Afrique et sa connaissance du contexte algérien font de lui un choix attractif. L’aspect financier est également à prendre en compte, Hervé Renard touche seulement 50 000 euros avec l’équipe de France féminine.

En attendant la fin d’engagement de Renard avec la FFF, l’option d’un intérimaire semble la plus plausible. Cette solution permettrait d’assurer la stabilité à court terme et de préparer sereinement l’avenir de l’équipe nationale. La FAF pourrait ainsi, désigner un entraineur local pour diriger l’équipe lors du tournoi amical de mars 2024, et des deux matchs du mois de juin comptant pour les éliminatoires de la coupe du monde 2026, avant l’arrivée d’Hervé Renard.