Voici le salaire fixé par l’Algérie pour son futur sélectionneur

Après le limogeage de Djamel Belmadi, la Fédération algérienne de football (FAF) s’active pour trouver son successeur. Le profil se dessine et le futur sélectionneur devra répondre à plusieurs exigences.

Le président de la FAF, Walid Sadi a fixé des critères clairs pour le successeur de Djamel Belmadi. Le futur sélectionneur de l’Algérie devrait être un entraîneur de renommée mondiale ayant déjà conduit une équipe africaine. Il doit de préférence, maitriser la langue française et avoir une bonne communication avec la presse. Sur le plan financier, les exigences  du nouveau sélectionneur ne devraient pas dépasser les 100 000 euros.

Peseiro et Petkovic en pole position

Pour le moment, deux noms se distinguent parmi les candidats potentiels : José Peseiro, actuel sélectionneur du Nigeria, et Vladimir Petković, ancien entraîneur de la Suisse. Le Portugais possède un CV riche en expériences internationales. Il a notamment dirigé les équipes nationales du Venezuela et du Nigeria. Son bilan avec les « Super Eagles » est mitigé, avec une finale de Coupe d’Afrique des Nations perdue face à la Côte d’Ivoire, mais aussi des contre-performances récentes en éliminatoires de la Coupe du Monde 2026.

Le Bosniaque Vladimir Petković a quant à lui marqué l’histoire du football suisse en menant la sélection helvétique en huitièmes de finale de l’Euro 2016 et en huitième de finale de la Coupe du Monde 2018. Son expérience et sa connaissance du football européen pourraient être des atouts précieux pour l’Algérie.

Algérie : Un salaire revu à la baisse

Le point financier est un élément important dans la recherche d’un nouveau sélectionneur. La FAF a clairement indiqué que le salaire du futur entraîneur ne dépasserait pas 100 000 euros par mois, soit la moitié du salaire de Djamel Belmadi. Cette décision vise à garantir la pérennité financière de la Fédération. Selon des sources médiatiques nigérianes, la FAF aurait proposé 90 000 euros par mois à José Peseiro, pour entraîner les Verts. Sa rémunération actuelle avec le Nigeria est de 70 000 euros.